Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog d'AZIMUT ENDURO

enduro : saison 2010

Remise des prix du championnat des Flandres 2010

2 Décembre 2010 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #ENDURO : Saison 2010

Remise-des-prix-2010 0439

IMGP3796

Remise-des-prix-2010 0448

Les pilotes moto de la ligue des Flandres (toutes catégories confondues) étaient conviés à l'escarpolette à Mortagne du Nord pour fêter les valeureux gagnants des différents championnats.

IMGP3788

Azimut Enduro était évidemment représenté et nous avons honoré la troisième place de Thomas en E3.

Remise-des-prix-2010 0453Pour sa première saison d'enduro, Thomas s'en est sorti avec les honneurs ; sa régularité et sa vitesse ont été récompensées par ce beau podium.

IMGP3802Gageons que ce ne sera pas le dernier !

En tous les cas, l'équipe des enduristes avait fière allure avec quelques habitués des podiums. On espère évidemment que l'année prochaine, un ou plusieurs Azimutiens figureront...

Pour rappel, les résultats du scratch de la saison 2010, le classement E1, le classement E2 et le classement E3.

 


Lire la suite

Les classements du championnat des Flandres

8 Novembre 2010 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #ENDURO : Saison 2010

Les classements du championnat des Flandres d'Enduro sont enfin sortis sur le site de la ligue des Flandres (merci Sébastien).


Au scratch, on y note l'excellente 12ème place de Thomas pour sa première participation ; suivent Vincent (13ème), Olivier (18ème), Jean-Christophe (19ème), Christophe (29ème) et Jean-François (32ème) sur 45 pilotes inscrits.

 

En catégorie E1, Olivier  est 5ème, sur sa Yamaha 250 WR

 

En catégorie E2, Christophe est 7ème, sur sa KTM 250 EXC

 

En catégorie E3, Thomas  3ème sur son Husqvarna 300 WR monte sur le podium. Vincent (7ème) (Gas-Gas 300 EC),  Jean-François  (11ème) (Gas-Gas 300 EC) et Jean-Christophe (13ème) (KTM 300 EXC)  n'auront rien pu faire face à la fougue de notre jeune pilote.

Lire la suite

Epreuve 8/8 (finale) : Ailly sur Noye

25 Octobre 2010 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #ENDURO : Saison 2010

 

Affiche

Pour ce 7ème Enduro National, le  Moto Club Municipal d’Ailly-sur-Noye a, une fois encore, déployé les gros moyens. Jugez plutôt ! 520 pilotes, plus de vingt communes traversées, un tour de 91 kilomètres, 170 bénévoles, 3 spéciales par tour, un départ en centre-ville... N’en jetez plus !

parcoursw

La communauté de communes du Val de Noye et ses habitants montrent ainsi leur dynamisme et la bonne volonté des propriétaires, qui n’ont pas hésité à ouvrir leurs chemins et terrains.

Histoires d'eau et autres variantes

Malheureusement, lorsque nous arrivons pour les différents contrôles, il pleut ! La région est assez crayeuse et on commence à craindre le pire pour la course du lendemain.

Et on n’a pas encore repéré les spéciales…

Le contrôle administratif s’effectue à l’hôtel de ville et Jean-Christophe, tout auréolé de son bon résultat de Floyon, se demande vraiment ce qu’il fait là !

JCperplexew

Christophe tente timidement de le rassurer mais  sans grande conviction… On nous donne un sac poubelle, une feuille des temps en couleur, un petit livret de présentation de l’enduro dans lequel on peut lire l’implication de bons nombres de commerçants de la région. Bravo !

Le contrôle technique se passe avec sa petite dose de folklore habituel ; un concurrent devant moi passe son modèle 2009 à 114 dB (mais c’était juste pour essayer le sonomètre !) et un autre (modèle 2010) se voit obligé de scier le bout de son silencieux… Pour nous, c’est OK !Parc fermé []

Dites moi quand les constructeurs de motos d’enduro seront capables de vendre des motos réellement silencieuses et homologuées ?

SP1 bois []

Il est temps de repérer les spéciales et de rejoindre Thomas qui est venu, accompagné de son frère François et de sa photographe attitrée Agathe.

SP3 AgatheetThomas []On commence par la spéciale Xtrême 3 située à Berny sur Noye.

C’est, -Euh, comment dire ?- plutôt chaud ! Après trois zigouigouis dans l’herbe entre les souches coupées, une marche haute avec un tronc nous effraie ! Serge Buhot la passera mais pas proprement et Stéphane Hocquet (notre incontestable champion des Flandres) ne prendra pas le risque !

SP3 mur []Heureusement il y a une échappatoire courte sur la droite. Puis une petite butte en descente, trois virages et une série de troncs à passer, une bosse bien verticale, un pierrier et trois virages…

SP3 pierrier3 []Deux tourets de fil à enchaîner : impressionnant ! A pied, vu l'humidité, ça glisse vraiment! Vous êtes sûrs qu’on passe ?

SP3 tourets VS et François []SP3 tourets []

 

Quelques pneus en travers, une montée de rondins, deux sauts et trois virages avant de terminer ! Ouf ! C'est court mais il y aura beaucoup à perdre...

Bon, si on allait à la spéciale 1 se rassurer, c’est juste à côté ? Nous voici donc sur le terrain de cross où l’on découvre que là encore, un gros boulot a été fait.

SP1 champs []

Le départ se fait juste devant la table puis on longe le terrain dans un bosquet adjacent. Une marche en descente mérite d’être repérée. On rentre ensuite dans un bois avec quelques descentes et montées qui laissent augurer un bon grip puis quelques accélérations dans un champ avec des épingles larges, une montée en deux temps et le terrain de cross pour terminer. Un beau tracé même si l'adhérence sera précaire !

Jean-Christophe, en bon crossman, prédit des glissades et des chutes à profusion…

Le repérage de la dernière spéciale se fait sous un beau soleil, enfin ! Thomas y croise Daniel, toujours aussi enthousiaste. La spéciale commence comme l’année dernière à côté d’une roulotte et se déroule dans un bois avec des montées et descentes bien vicieuses. Une descente monstrueuse a le don de nous effrayer ! Tu es sûr que l’on passe par là ? Heureusement, cette descente sera coupée le lendemain !

 les temps alloués

Pendant que Thomas va passer sa moto au CT, nous prenons la route de l’hôtel. Il est 19h30 quand nous arrivons au restaurant réservé dans la voiture, grâce à la combinaison de l’Iphone de Christophe et du blog d’Azimut. Bienvenu dans les temps (l’étang ?) modernes ! Il pleut de plus belle. Christophe évoque déjà LE TOUR qu’il fera demain. Quant à Jean-Christophe qui traîne toujours son entorse du genou contractée à l'enduro d’Eu, il se demande s’il prendra le départ.

Le crossman n’est plus à son aise dès que l’on évoque quelques gouttes…

Quoique ! Quand il s’agit de Saint-Joseph ou de Côte-rôtie, notre ami est beaucoup plus à la fête et c’est donc un dîner savamment (mais modérément) arrosé que nous  dégustons à La maison du petit bedon à Amiens, comme l’année dernière d’ailleurs.

Ficelle picarde, tiramissu façon tarte au citron et autre café gourmand.

Que du diététique !

Ah oui, dehors il pleut et malgré la somptueuse cathédrale d'Amiens, le paysage nous semble bien gris !

Toujours est-il que nous sommes dans notre lit à vingt-deux heures ! Un exploit !

  

Puisqu'il faut y aller...

7h30. La voiture est trempée quand nous nous mettons en route pour chercher les croissants. La motivation n'est réellement perceptible chez aucun d'entre nous... Jean-Christophe tergiverse. Ira, n’ira pas ? Christophe me persuade qu’il ne fera qu’un tour.

Départ bibendum bis []-copie-1

De mon côté, je ne me vois pas prendre le départ avec l’intention première d’abandonner… Wait and see ! Après le petit-déjeuner Jean-Christophe décide finalement de ne pas prendre le départ. Ce matin, il viendra nous voir sur les spéciales et aux CH et cet après-midi, il ira rouler à Condé !

La journée s’annone pourtant vraiment belle. De la place d’Ailly, nous avons le droit à une magnifique vue : les collines, éclairées par le lever de soleil et la lune, sont partiellement masquées par des cumulus presque translucides.

JFOCVS []

Jeff et Olivier qui ont fait la route ce matin nous ont rejoints. Nous prenons le départ sans stress particulier. François et Agathe puis Jean-Christophe nous font l’assistance et le soleil commence à poindre à l’horizon.

CF1 []

9h26. En route pour ce premier CH de 49 minutes. Les chemins sont roulants, un peu glissants mais surtout d’adhérences différentes ; on se fait parfois quelques virgules inattendues. La première spéciale arrive assez vite ; elle se fait calmement et prudemment pour nous tous. Quelques calages, quelques petites chutes mais rien de bien important sur cette patinoire !

TD3 (2) []Au deuxième tour, le terrain sera de plus en plus sec, permettant un peu d’attaque et favorisant les pilotes avec des gros numéros. Je pars derrière Christophe et le rattrape dans la partie boisée de la spéciale. Alors que je suis prêt à le dépasser, on repasse sur le terrain de cross et l'écart se creuse en sa faveur.

VS14 []

Nos temps sont néanmoins en rapport avec notre prudence :

Vincent                   7’16”                6’43”

Thomas                    7’39”                6’49”

Christophe               8’14”                6’56”

Olivier                     8’13”                7’32”

Jean-François          8’35”                7’39”

 

Au CH1, nous arrivons tous avec une quinzaine de minutes d’avance, ce qui nous laisse le temps de discuter et de manger une barre de céréales. Jeff et moi nous faisons rappeler à l'ordre car nous avons avancé nos motos vers le contrôle au moins cinq secondes avant l'heure exacte.

"Je peux vous mettre une minute de pénalité !". Juste avant cela, quelques inconscients ont roulé dans le champ adjacent au contrôle...

Ailly2010 OC1

Le CH2 commence, comme l’année dernière par un point chaud dans un bois avec de somptueuses montées, des descentes parfois glissantes et des petits virolos très agréables.

TD14 []

Dans une descente anodine, j’entends un claquement bizarre. Alors que je pense avoir perdu mon silencieux (l’avais-je bien resserré ?), c’est en fait mon garde-boue arrière qui s’est cisaillé sous le poids de la boue. Il faut dire que j’ai eu la négligence de ne pas remettre la boucle arrière du cadre. Il fallait percer, il était minuit, j’étais claqué, bla, bla, bla… Mille excuses donc aucune ! Je vais terminer la course sans garde-boue avec des projections de boue, d’eau et de cailloux sur mon dos et ma selle devenue glissante pour l’occasion avec de temps à autre, une sensation de vent frais et humide qui me transperce le dos… Le bonheur !

VS10 []Une grimpette un peu sévère génère des bouchons. Olivier qui arrive derrière quelques maladroits, en fait les frais : trois minutes ! Il faut parfois se frayer une trace entre les motos bloquées mais ça passe ! La fin de ce CH est intéressante avec quelques descentes bien raides ou en dévers entre les arbres.

OC7 []

Nous terminons le CH avec un peu d’avance mais pas trop. Thomas et Jean-François pointent dans la minute !

Il est temps d’attaquer la spéciale 2 dans le sous-bois.

Ailly2010 CF1

C’est superbe et bien technique ! Des whoops naturels pour commencer avec des racines partout !

Ailly2010 Jeff1

Une petite montée en dévers, une descente dans les pierres et une montée dans la craie, qui se passe sur le couple sans aucun coup de gaz.

Ailly2010 OC2

Une jeune pilote en 125 KTM chute devant moi ; je passe comme je peux entre la banderole et sa roue arrière… Heureusement, la descente bien méchante a été coupée ! La spéciale se termine sans avoir eu vraiment l’impression d’attaquer. Pas de chute, pas de casse. Quelques calages mais tout est OK !

Ailly2010 VSmontéeNos temps montrent clairement que la messe n’est pas la même sur terrain mouillé ou sec :

Vincent                   3’58”                4’03”

Thomas                    4’19”                4’11”

Christophe               4’18”                Abandon

Olivier                     4’32”                4’27”

Jean-François          4’58”                4’30”

 

Dans le deuxième tour, la KTM de Christophe se met à ratatouiller. Il se prend quelques grimpettes à l'agonie et décide raisonnablement d'abandonner. On en bave déjà pour monter avec une moto en bon état, alors...

CF2 []

L’ensemble des chemins est rapide, bien tracé et plutôt joli. Un moment retient mon attention ! Une montée large et rapide est sans visibilité à cause du relief. Au premier tour, on relâche les gaz avant le sommet car on ne peut deviner ce qui se cache derrière. Le plongeon à travers champs est somptueux avec une vue imprenable sur la campagne picarde. Inutile de préciser que l’on se fait un plaisir à passer la seconde fois à bloc pour s’offrir une petite dose d’adrénaline esthétique  et gratuite !

La spéciale Xtrême

Puisqu’il faut y arriver, c’est presque trop rapidement que nous arrivons à la spéciale Xtrême. Nous ne sommes pas fiers devant les rondins arrosés par la pluie et autres tourets de fil autour desquels s’agglutine le public et les photographes d’un jour. Une chose est certaine, ça attire du monde.

OC2 []

Je n'imagine même pas ce que doit penser le profane. Le Q.I. qu'il nous accorde ne doit pas être bien lourd !

JF2 []D’ailleurs, Jean-Christophe, qui nous encourage et nous conseille -"A gauche, à gauche... !", nous avouera a postériori avoir vu deux fois l’ambulance en moins d’une heure sur cette spéciale.

CF4 []J’y effectue un superman mémorable avant de me vautrer ! Ce doit être la selle mouillée ou le réglage carbu, je ne sais pas ! Quoiqu'il en soit, c’est désormais acquis, je déteste les troncs d’arbre, surtout s’ils sont mouillés !

VS5 []

Chacun y va de sa petite chute ou de son calage. Alors que j’aide Thomas qui passe derrière moi et qui est resté coincé sur un tronc, celui-ci m’engueule (gentiment) de peur de se voir exclu !

TD5 []

C’est beau la reconnaissance des jeunes…

Le passage des tourets de fil se font avec l’aide du public qui nous hisse et nous bascule…

JF1 []

OC4 []TD4 []

Une petite vidéo, juste pour vous faire sourire...

 

 

Au deuxième tour, la spéciale est plus sèche et, mis à part le passage du deuxième touret, les difficultés s’avalent sans trop de difficultés.

VS18 []Les temps ne signifient pas grand-chose : il n’y a pas de blessé !

Vincent                   2’50”                2’14”

Thomas                    2’57”                2’25”

Olivier                     3’10”                2’25”

Jean-François          5’51”                3’30”

Christophe               3’51”                Abandon

Au final, il est quinze heures quand nous récupérons les transpondeurs. A part Olivier qui a pris trois minutes, tout le monde est à zéro. Jean-François sera exclu pour une raison inconnue cette date.

Claude et Vincent du RTT, qui ont assuré leurs places respectives au championnat, viennent nous donner RV pour l'année prochaine.

JF2 (2) []Sur la route, nous prenons des nouvelles de Jean-Christophe et de son "training" à Condé. La petite histoire raconte qu'une averse copieuse s'est déclenchée à son arrivée sur le terrain et qu'il s'est finalement retrouvé au cinéma !

Résultats

Au classement général, sur 21 pilotes des Flandres qui ont pris le départ, seuls 13 sont classés. Parmi ceux-ci, les pilotes Azimut Enduro ont, comme d'habitude, brillé... de courage et d'abnégation à défaut d'autre chose...

                                Scratch             Flandres

Vincent                   69ème                7ème

Thomas                    86ème               8ème

Olivier                     119ème               9ème

Jean-François         Exclusion         Exclusion

Christophe               Abandon          Abandon

 

 

Les résultats fournis par FCC Timing sont disponibles avec le classement scratch et le classement par catégories.


 

Chez les Azimutiens, Thomas, avec cette 8ème place au scratch et sa 4ème place en catégorie, s’assure la troisième marche du podium en E3. Félicitations !

Les résultats généraux du championnat ne tarderont pas à être publiés avant la remise des prix du 27 Novembre 2010.

En attendant, nous nous reposons et fourbissons nos armes, au moins en pensée, pour la saison prochaine !

Qui vient (re)jouer avec nous ?

 

 

Vincent SENOCQ

Lire la suite

Epreuve 7/8 : endurance de Floyon

21 Septembre 2010 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #ENDURO : Saison 2010

Samedi

C'est une première cette année puisqu'une endurance apparaît au championnat des Flandres d'enduro. Je ne suis pas sûr que ce soit l'idéal quant à la lisibilité de notre activité sportive mais force est de constater que nous n'en sommes plus là. Il faut rassembler et profiter de toutes les bonnes volontés afin de continuer à rouler et nous faire plaisir...

Nous voici donc à Floyon, seule course du championnat dans le Nord, prêts à en découdre avec quelques crossmen.

Au total, 70 pilotes vont s'affronter, dont une bonne vingtaine de la ligue des flandres d'Enduro. 

Le circuit, tracé en partie sur un terrain de cross, est rallongé par une longue portion assez rapide dans des champs de maïs, balafrés sur quelques hectares pour l'occasion. 

  Avec Christophe et Jean-Christophe, nous arrivons le samedi après-midi pour les contrôles techniques et administratifs, lesquels se déroulent dans une ambiance bon-enfant. Les commissaires sont assez enthousiastes à l'idée de recevoir des enduristes, sympathiques selon eux. Merci !

Les transpondeurs ne sont pas encore arrivés quant nous passons les motos devant le sonomètre. Deux mètres derrière la moto, accélérateur à fond ; je passe à 101dB avec la 300 Gas-Gas 2003, tandis que Jean-Christophe aligne 104 dB avec la 300 KTM 2010 et Christophe 107dB avec la 250 KTM 2009... Quelques quatre temps et quads passent après nous dans un vacarme anormal.

Commissaires Sonomètre [800x600]Bien sûr les commissaires sont cools, mais dans l'ensemble, les engins tout-terrain sont trop bruyants. Comme le dit Christophe, on devrait avec des modèles récents, faire le bruit d'une DTMX, pas plus !

Messieurs les constructeurs, comment vendrez-vous vos motos tout-terrain si nous n'avons plus le droit de rouler avec ?

  Comme nous sommes arrivés bien tôt, nous montons la tente Azimut dans le stand numéro 1 et réservons le numéro 2.

Tente Azimut

Thomas qui dort sur place avec son frère François, nous a rejoint avec sa belle : 180 CV, 3 portes, un couple de camion, des jantes de folie...

Il est 16h30 quand nous quittons Floyon pour rejoindre nos maisons, laissant montures et remorques sur place.

Demain, essais libres vers 10h30 et départ à 11 heures. 1h30 de course avant d'attaquer la deuxième manche juste après la manche de quad... de 16h00 à 17h30 !

Dimanche

Sur la route, Jeff et Olivier nous suivent avec une vingtaine de minutes de décalage. Coup classique, alors que je téléphone à Jeff, il passe devant le radar et se fait flasher. La journée commence bien ! Christophe rale un peu car les bidons de Jean-Christophe laissent l'essence s'évaporer.  Lorsque nous arrivons, la course de quads a commencé.

Course de quads

Le bruit des gros 4 temps est assourdissant. Nous nous préparons doucement avec quelques interrogations. Quelle est notre autonomie ? Ravitailler ? Quand ?

Alors que nous sommes sur la ligne de départ, une altercation intervient entre le directeur de course (le propriétaire du terrain) et un enduriste, lequel n'a pas mis son bracelet, obligatoire pour la sortie des stands. C'est vrai que l'organisation pêche sur quelques menus détails, c'est vrai que le départ approchant, le stress est présent pour les pilotes comme pour les commissaires mais bon, pas de quoi s'engueuler. Cool les gars ! Quoiqu'il en soit, le dit pilote refuse de prendre le départ... et donne une piètre image des enduristes de la ligue des Flandres. Dommage ! D'autant qu'au niveau des contrôles, ils sont plutôt laxistes, ces crossmen...

Le départ se fait façon "Le Mans" ; nous sommes soixante-dix pilotes. Les enduristes sont rangés par ordre de classement au championnat et une quarantaine de crossmen, un peu plus loin derrière nous, est prête à nous manger... Un genou par terre, une course de vingt mètres, kick et WHAAAAHHHH...

C'est parti pour 1h30. Je fais un bon départ avec un passage au premier virage en sixième ou septième position. Je réussis pendant un tour à accrocher des roues sympathiques, Christophe, Jean-Christophe ou Claude (et ses "petits arrangements entre amis") du RTT. Mais mon rapide départ est une grosse erreur ! Pendant les vingt minutes qui vont suivre, je ne vais voir que des motos me doubler, incapable que je suis d'hausser le rythme. Rien de pire pour le moral !

Seul aspect positif de ma conduite "coulée" (pépère diront les mauvaises langues !), ma Gas-Gas consomme très peu. Je fais les 1h30 de course tranquillement (je termine avec 3 litres) et sans ravitailler, je regagne un peu de temps.

Dans le dernier tour, je vois Christophe qui fond sur moi et me rattrape de façon impressionnante. Il faut dire que sur son meilleur tour (5'24), il me met 9 secondes ! Au bénéfice du ravitaillement, je suis encore devant lui.

Malheuseusement, la boîte de vitesses de Christophe se bloque et sans quatrième ni cinquième, il ne peut me doubler et termine juste derrière moi.

Au final de cette première manche, Jean-Christophe a fait très fort et nous a mis au moins un tour à tous (17 tours au total). Thomas suit (devant Claude !). Olivier termine juste derrière moi et Jean-François (14 tours) ferme la marche des azimutiens.

 

Le repas du midi se fait dans la cantine prévue à cet effet. Frites, pâtes... Royal !

 

La deuxième manche est un remake de la première. Nous connaissons bien le circuit qui a séché et devient un peu poussiéreux. Certains sauts sont alors plus faciles et nous allons (un peu) plus loin. Les freinages sont aussi beaucoup plus défoncés et les ornières apparaissent. Pendant les vingt dernières minutes de course, je regarde ma montre une dizaine de fois. Tout ce qui roule me dépose et c'est avec beaucoup de soulagement que je vois le drapeau à damiers.

Les classements tombent quasi de suite. Ca nous change de l'enduro.

Jean-Christophe termine 5ème, juste devant Thomas 6ème, qui a claqué une bougie en première manche et qui, accessoirement, a dormi dans sa voiture. Je termine 10ème, Olivier 12ème et Jeff 17ème.

Sur les 70 pilotes, 22 enduristes sont classés et Christophe termine en 21ème position.

Au championnat des Flandres, c'est évidemment Stéphane Hocquet qui gagne devant Vincent Obert et Mickael Gambart.


 Un bilan mi-figue mi-raisin...

Les habitués des terrains de cross se sont amusés et ont pris du plaisir. Le terrain était très bien préparé et vraiment pas dangereux (aucun accident à déplorer sur six cents heures de roulage, quads et motos confondus). Il suffisait de voir Christophe en première manche et surtout Jean-Christophe sur les sauts pour comprendre que lorsque l'on a ce type de pilotage, le plaisir est réel.

Une petite pensée pour Christophe, dont la KTM est déjà en phase de démontage...

moto démontéemoto démontée 2

En tant que pur enduriste et ne connaissant rien d'autre, je n'ai pas aimé rouler en paquet, ni me prendre des rafales de terre ou de cailloux à la réaccélération d'un concurrent plus rapide. Il suffit de regarder les deux photos des bras de Christophe qui n'a fait qu'une manche (il aurait peut-être dû en superposer deux... de manches !) pour voir que ce ne sont pas que des mots...

projections de terre...et aux dernières nouvelles, ceux de Jean-Christophe sont dans le même état...Projections sexy

Violent, le cross ?

 

A la longue, j'ai trouvé lassant de tourner en rond sur un circuit à mon goût trop court et trop rapide. Bien évidemment, ce jugement n'engage que mon plaisir personnel, absolument pas le remarquable boulot des organisateurs.

Par ailleurs, on est deux jours après la course et je suis incapable de me plier correctement, les quadriceps incroyablement contractés, presque détruits.

Bon d'accord, ça c'est le manque de condition physique mais quand même...

Alors juste le mot de la fin à ceux qui ont terminé bien devant ou ceux qui pourrait refaire la même course aujourd'hui : respect !

Vincent

Lire la suite

Entraînement Enduro : 5 septembre 2010

14 Septembre 2010 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #ENDURO : Saison 2010

 Après l'expérience enrichissante de l'année dernière au circuit du ravin, le RTT a organisé, cette année au circuit de la Vilaine à Thiembronne et dans ses environs, un entraînement sur un parcours qui développait 27 kilomètres.

training2010--1024x768-.jpg

 

Une petite vidéo de présentation, sur le blog du RTT, nous mettait en appétit. C'est sûr, les gars du RTT avait bien bossé... Il ne restait plus qu'à vérifier ça sur place...

Le dimanche matin, six azimutiens ont fait le déplacement : Jean-Christophe, dont c'est le grand retour après l'abandon d'Eu...

P9040038 [640x480]

et Christophe  et son épaule toujours récalcitrante.

P9040039 [640x480]

  Fabrice et son très remarqué 400XR, Jean-François et Olivier, les siamois d'Azimut et votre serviteur du jour.

Après de brefs contrôles administratifs et techniques...

P9040042 [640x480]

suivis d'un bref briefing de Jean MICHEM, le président béquillé du RTT, la quarantaine de pilotes présente s'élance, deux par deux, minute par minute.

P9040044 [640x480]

Les liaisons sont rapides mais sympas avec un fléchage de grande qualité.

Une petite spéciale arrive assez vite. Elle est tracée dans un magnifique champ avec un passage sur un petit pont, des descentes et avec quelques freinages vicieux en dévers. On en sort par un petit pierrier facile qui nous amène à une minuscule portion de route, un passage dans la ferme, un chemin et... une superbe spéciale banderolée bien longue. Bravo les gars. Avec Jeff, Olivier et Fabrice, on se la refera deux fois de suite au deuxième tour, juste histoire de montrer à Jeff qu'un 400XR peut enfumer une 300 Gas-Gas poussive...

C'est ce même 400XR, inconsidérément optimiste, qui fera un gros tout droit dans les maïs ! On traverse ensuite un chemin -Fabrice va s'y vautrer l'après-midi- avant de plonger sur une partie terrain de cross, laquelle commence par de grands virages relevés, genre vélodrome. C'est sûr, on a passé la cinquième ! Quelques whoops, un virage serré et c'est la fin de la spéciale.
On attaque une autre partie du terrain de la vilaine avec des portions en craie qui ressemblent un peu à celles du terrain du Ravin. Une fourchette propose descente hard ou soft. Rares sont ceux qui optent pour la soft, bien que la pente assez marquée n'incite personne à jouer les malins.

Maintenant que les montagnes russes sont terminées, il est temps d'attaquer... la spéciale extrême. Décidément, nous n'avons pas le temps de nous ennuyer sur ce training...

Le midi, les frites sont (très) longues à venir. Christophe en a profité pour nous quitter discrètement... Jean-Christophe a aligné trois tours et est venu nous rejoindre pour quelques frites avant de regagner ses pénates.  Pour les autres Azimutiens, deux petits tours ont été suffisants ce matin ; nous en referons deux cet après-midi et puis nous en irons après ce très bon coup d'enduro...

Merci le RTT !

A Azimut, on n'est pas sectaire !

Vincent


Lire la suite

Epreuve 6/8 : Thiberville Fontaine La Louvet

27 Juillet 2010 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #ENDURO : Saison 2010

Thiberville 25 Juillet 2010

Epreuve 6/8

Enduro de Thiberville [800x600]

   

Un petit air de vacances…

En cette période estivale, c’est vrai que le sixième enduro de la saison sent bon les vacances. Les visages sont reposés et dans l’ensemble, tout le monde est cool… Pourtant, au contrôle administratif, on évoque avec un sourire moqueur un certain pilote (non Azimutien, je vous rassure !) qui est capable de râler alors qu’il a "oublié" son permis de conduire… et qu’il a été exclu de l’enduro précédent (Brionne) pour non respect d’un Stop ! Nous, ça va !

Dîner [800x600]Je suis parti de Valenciennes vers 12h30, ai rejoint Thomas à Nesle pour y déjeuner. Nous rejoignons Olivier et Jean-François juste après les contrôles, qui se déroulent sans aucun problème. Quatre pilotes Azimut, les troupes commencent à être décimées ! Vivement le retour des blessés...

Le commissaire, un peu tatillon, me fait remarquer ma plaque d’immatriculation homologuée mais qui dépasse et les marques de peinture non effacées sur les jantes.

Jeff et Olivier sont venus avec leurs familles qui profitent de l’hôtel et de la terrasse de quelques bistrots trouvés en chemin. Seule l’explosion inattendue (comment en serait-il autrement ?) d’une vitre de 205 vient troubler la tranquillité du moment…

Un repérage rondement mené…

Très vite nous arrivons à la spéciale 1 tracée dans un champ de blé moissonné. Ca tourne à plat dans tous les sens : une vraie banderolée. Il nous semble inopportun de la parcourir, d’autant qu’une spéciale en ligne très rapide nous attend.
Repérage SP1 [800x600]

Nous plaçons le Scénic à l’arrivée de la ligne et gagnons le départ. La première partie est hyper rapide dans des chemins larges. Nous empruntons même une portion en goudron. Une descente plus étroite suivie d’une grimpette précède une traversée de bois "autoroutière".

Repérage SP21 [800x600]

La sixième sera utilisée, c’est sûr ! La proximité des arbres de part et d’autre n’est pas là pour nous rassurer. Erreur interdite !

Repérage SP22 [800x600]

Après un gros freinage, nous entrons dans un champ avec quelques belles descentes dans lesquelles des marches vont un peu casser la vitesse.

Repérage SP23 [800x600]

Repérage SP24 [800x600]

Cette partie est très belle, alternant champ et bois ; à proximité de l’arrivée, trois passages artificiels de troncs vont amener un peu de public…
Repérage SP26 [800x600]A la fin de la spéciale, chacun y va de son pronostic sur sa durée. Olivier qui prédit neuf minutes est le plus éloigné de la vérité.

Repérage SP27 [800x600]

Un bon pilote l’aura parcouru en moins de cinq.
Repérage SP28 [800x600]

Le repos mérité

Mon arrivée à l’Acropole Hôtel** (02 32 46 06 06) est remarquée. En voulant me garer, je glisse sur les gravillons et manque de peu le fourgon placé juste à côté. Isabelle et Valérie, en terrasse, sont mortes de rire !

Bar apéro femmes [800x600]Nous prenons nos chambres et profitons immédiatement de la piscine. Les enfants nagent et jouent.

Piscine [800x600]

D’ailleurs, Thomas en profite pour couler tout le monde tandis que nous arrosons copieusement les filles… qui confisquent nos peignoirs.

De grands enfants,je vous dis... 

 

 

 

 

 

Piscine2 [800x600]

Le repas au restaurant grill "La Fontaine" (02 32 45 18 18), attenant à l'hôtel, est arrosé au Sancerre ou à la bière, c’est selon.

La nuit est calme, même si la piscine alimente l’imagination de certain.

Famille cousin [800x600]

La course : en théorie, six heures de moto…

Après avoir déposé les bidons au CH1, nous regagnons le départ et commençons les préparatifs. J'apprends la mauvaise blessure (fracture tibia-péroné-cheville) de Jean MICHEM, contractée à l'entraînement. En roulant, nous avons toujours une petite alarme qui nous rappelle que notre sport n'est pas sans risques. La preuve !

Courage Jean !

Dîner3 [800x600]9h50, le départ. Jeff part sur un rythme endiablé. Comme Olivier est une minute devant nous, peut-être, veut-il le rattraper ? Avec Thomas, nous suivons à distance. Les chemins s’enchaînent, assez roulants dans l’ensemble.

Thiber2010 01309Pour la première fois, je roule avec une protection cervicale et ça ne me pose pas de problème particulier de confort. J’essaie de tourner la tête dans tous les sens, c’est OK ! Puis un petit bruit et un tremblement dans la pédale de frein m’alertent. Je m’arrête et comprends vite ma douleur. Une plaquette est coupée en deux, l’axe de maintien est cisaillé ; fin ! Je remonte doucement vers le parc fermé et regagne le Scénic avec lequel je vais rouler, rouler pour rejoindre les azimutiens aux points de passage…


La course semble roulante et les CH sont vraiment larges. Sur les six heures de moto prévues, seules quatre sont effectivement courues.

50’ d’attente au CH1, 40’ au CH2 (au départ) puis 5’ au CH3 et 25’ à l’arrivée…

Jean-François peut même se permettre de griller une cigarette.

Jeff cigarette [800x600]Aucun problème n’est à déplorer en liaison. Mes potes azimutiens sont satisfaits malgré la poussière.

VS fini [800x600]

Spéciale 1 : un champ de blé rasé

Les femmes ont confondu 1 et 2 (ou gauche et droite, je ne sais plus !) et je me retrouve seul à encourager Thomas puis Jeff et Olivier. Ca attaque méchant et de grandes gerbes de sable giclent des roues arrières.

Thiber2010 01349

Thomas se vautre trois fois et termine la spéciale avec la plaque-phare dans les mains.

 

Spéciale 2 : une vraie ligne

Une belle spéciale très rapide où nos azimutiens s’illustrent différemment. Thomas est impressionnant dans le passage des troncs où diverses techniques sont visibles : tout assis, tout debout, assis puis debout, à fond, au ralenti…

Thiber2010 01356 

Les résultats et classements

  Les résultats de l'enduro montrent les progrès qu'il reste à accomplir aux pilotes azimutiens puisque seul Thomas rentre dans les points.

 

Au championnat des Flandres scratch, je suis encore devant Thomas mais vraiment de peu... Un point nous sépare. Seul Olivier n'a pas encore marqué ! Faut-il envisager un pasage au 2 temps ?

Résultats partiels Scratch

 

En E1, Olivier est 6ème sur 8 classés. Oui, je sais vous savez lire !

Résultats partiels E1

En E2, Christophe recule et voit le podium rendu maintenant quasi inaccessible...n E3

Résultats partiels E2En E3, je ne vois plus maintenant comment les trois premières places échapperaient au dynamique RTT...

Résultats partiels E3

 

La prochaine course verra probablement le retour de Christophe et pourquoi pas celui de Jean-Christophe. Comme ce sera une endurance, il va y avoir du baston dans l'air...

 

Vincent


Lire la suite

Epreuve 5/8 : Brionne

25 Juin 2010 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #ENDURO : Saison 2010

Brionne 20 juin 2010

Epreuve 5/8

 

En guise de bonne fête, un week-end en familles…

Ce samedi, j’ai emmené ma petite famille sur ce bel enduro normand. 

Une première expérience, cette fois encore… Brionne2010 ES1 Jeff [800x600]

En effet, le Brionne Moto Verte nous accueille comme l’année dernière sur la base de loisirs de la ville et la météo s’annonce correcte mais sans plus.

Il fait entre 12° et 14° et de temps à autres, quelques gouttes de pluie viennent absorber les excédents de poussière.

Portrait Thomas 1 [800x600]Rien d’alarmant !Sur la route, nous doublons Thomas et sa petite Fiesta, qui en roulant (!) m’envoie un texto : « c’est demain qu’il faudra me doubler ! ».S CTSonomètre [800x600]  

S CT TD [800x600]

 

Il n’est pas loin de 15h00 quand nous passons les contrôles, juste après Christophe, qui est venu, lui aussi, avec femme et enfant.

 

 

 

 

 

 

 

 

   S CT TD CT [800x600]

 

 

Pour Thomas, 300 HVA, c’est un peu la même chose ; il indique au contrôleur que sa moto est neuve… et qu’elle fait le bruit "d’origine" !

Là encore, de l'indulgence, un peu avec les gros yeux mais ça passe !

 

 

 

 

 

Le repérage, on finit par apprécier vraiment…

S CA Parcours [800x600]

Nous voici en route pour le repérage des spéciales.

Repérage ES1 (2) [800x600]Pour nos femmes Marilyn et Frédérique, c’est l’occasion de se balader calmement dans la nature et sous un soleil qui, enfin commence à chauffer un peu.

Repérage SP1 femmes [800x600]

Repérage ES2 les jeunes [800x600] 


 

 

Pour mon petit garçon Tom, cette "première" est un prétexte de plus pour jouer... 

 

 


Repérage SP1 Tom et Geoffroy [800x600]


 

 

... avec son copain Geoffroy, le fils de Frédérique et Christophe,

 

 

 


   

 

 

Les petits gars cherchent les pièges qui risquent de faire tomber leurs papas…

Repérage SP1 troncs [800x600]Deux passages de troncs retiennent leur attention ; quelques trous et bosses aussi… Repérage ES1 [800x600]C’est une spéciale en herbe, assez courte, tracée dans le même champ que l’année dernière; elle a laissé un bon souvenir à Christophe.

Repérage SP1 (2) [800x600]

 

 

 

  La deuxième mérite un peu plus que l’on s’y attarde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repérage Ptits gars [800x600]

 

 

 

 

 

Tracée non loin de Brionne, elle commence dans un sous-bois où de gros arbres ont été coupés pour permettre notre passage.

Repérage SP1 pilotes [800x600]

 

 

 

 


 

 

Un passage en dévers offre a priori deux traces ; il s’avèrera que la majorité des pilotes prendra la trace haute.

 

 


 

 

 

 

Repérage SP2 [800x600]

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous plongeons ensuite dans un champ avec une longue ligne droite, à peine perturbée par deux petites chicanes ; les cinq ou six rapports seront assurément passés.


 

 

 

 

GAAaaaazzzzzz ! Si tu freines, t'es un lâche !

Brionne2010 ES2 OC [800x600]

Nous tournons maintenant autour d’arbres centenaires avant de jouer aux montagnes russes dans la pâture.

Parfois, des marches ou des ornières de tracteurs viennent perturber nos montées et descentes.

ES3 CF [800x600]

 

Elles sont rarement dans le sens de la trajectoire : gaffe !

Pour finir, un long passage, parfois monotrace, dans le bois nous ramène à la cellule.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Portrait Christophe 1 [800x600]

 

 

 

 

 

Des passages de troncs et des petites grimpettes vicieuses risquent de créer quelques aléas de course.

 

Mais inutile de nous mettre martel en tête, la compétition, c’est demain…

 

 

 

 

 

 

 

  Là maintenant nous avons faim !

Portrait Marilyn 1 [800x600]


Moments de convivialité…

Retour et petit coucou à Jeff et Olivier qui viennent de passer leur moto au contrôle et s’en vont vers la spéciale 2… avec Thomas qui va la repérer une deuxième fois.

S Gite femmes [800x600]Pendant que nous prenons l’apéritif au très beau gîte qu’Olivier nous a réservé (le même que l’année dernière), les enfants jouent…

S Gite2 [800x600]

S Gite enfants [800x600]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Olivier, Jeff et Thomas, qui se sont installés pas très loin de nous, nous rejoignent pour le dîner.

Portrait Geoffroy 1 [800x600]Portrait Tom 1 [800x600]

Réservation téléphonique pour une table de sept adultes et deux enfants à l’Auberge du Donjon, où nous avions bien mangé l’année dernière ; Christophe et Frédérique y sont d’ailleurs retournés ce midi.

Diner Resto [800x600]

En rentrant dans le restaurant, je vis un grand moment de solitude quand la patronne nous indique qu’aucune table n’est réservée à notre nom. N’est-on pas au bon endroit ? Me suis-je trompé ? Je rappelle le numéro sur mon mobile et après quelques secondes, le téléphone sonne… Un jeune serveur a attribué notre table à un autre groupe de neuf adultes.

Diner2 [800x600]

Quelques excuses plus tard, nous voici dans le café attenant au restaurant, appréciant l’apéritif offert et prêts à commander les menus…

Portrait Olivier [800x600]

 

AC OCsexy [800x600]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une télévision braille un peu de foot et de vuvuzela… Il doit y avoir du jeu, la France n’est pas sur le terrain ! Oui, je sais, c'est facile mais en cet été 2010, ces "demi-dieux", dont l'un d'entre eux sollicite une entrevue auprès du président de la république... et l'obtient... auront ecoeuré la majorité de leurs contemporains !

Portrait VS 1 [800x600]

Ce qui nous rassemble…

Le lever est "normal" avec un petit déjeuner prévu à 7h30. Christophe a dormi comme un bébé et se réveille à 7h15. L’entourage dormeur commencerait-il à déteindre sur lui ?

ES2 VS [800x600]

Thomas, Olivier et Jeff nous rejoignent pour partager café et croissants. Leur nuit a été moins cool… D’un autre côté, notre gîte a coûté 105 euros par famille ! Surtout, ne jamais faire la somme…

Portrait Frédérique 1 [800x600]ES3 CF2 [800x600]

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On amène les bidons au CH2, dans une belle maison normande.

Certains propriétaires n’hésitent pas à laisser la clé des champs et du jardin pour faciliter l’organisation. Bel effort !

Bidons CH2 2 [800x600]9h40, enfin le départ. Cette année encore, il se fait sur un podium avec un micro qui permet de nous exprimer… un peu !

Le CH1 dure 51 minutes ; il est usant. Des petites grimpettes sans gros dénivelé mais fournies en caillasses entament nos physiques.

En plus, ça glisse un peu et de temps à autres, on remercie la moto de prendre le relais car franchement, on n’est pas loin de la faute. Jeff enroule un gros fil de fer dans sa roue arrière ; il y a des jours où ça ne démarre pas comme on voudrait et pourtant, la motivation semble là…

Portrait Jeff 1 [800x600]

La nouvelle Gas a un chouette sabot et des protège-radiateurs…

CH2-VS-et-OC-fatigues--800x600-.jpg

 

 

 

 

 

Bref, c’est seulement avec cinq minutes d’avance que nous pointons avant d’attaquer la spéciale. Femmes et enfants sont là pour nous encourager. Sympa car nous sommes déjà bien fatigués  !


 

 

 

 

 

 

 

 

L’herbe est glissante et Christophe qui est parti devant moi est impossible à rattraper. Il y a des passages de troncs mais nos franchissements ne sont guère académiques. Va falloir s’entraîner un peu au risque de terminer idiot… et maladroit.

Brionne2010 ES2 VS [800x600]

    


SP1                              tour 1              tour2

Thomas       4'28                4'07 (46ème/149)

 Vincent       4'27                4'13

Daniel         5'05                4'45

Olivier       4'34                 4'28

 Christophe  4'25                 4'14

Jeff           4'52                  /

 


 

Le départ du CH2 (48') est bien sympa avec une pâture, quelques petits sauts, une petite descente dans un bosquet avec au bas une épingle. J’y retrouve Olivier qui a calé la petite WRF.

CH2-Tom-et-VS--800x600-.jpg

Thomas, qui est parti une minute derrière nous rattrape et nous double facilement. Je suis incapable de suivre le rythme, trop fatigué. Déjà ! Olivier me passe aussi et il faut attendre la fin de l’ES2 pour que je le rattrape.

 

    


SP2                              tour 1              tour2

Thomas       9'37                8'56 (41ème/149)

 Vincent       9'49                9'26

Daniel         10'29               9'38

Olivier       10'23               9'56

 Christophe  10'01                /

Jeff           10'26               /

 


Le CH3 est plus cool ; les 49 minutes prévues nous laissent juste le temps de souffler. C’est avec huit minutes d’avance que nous arrivons. Malheureusement, Jeff qui est en panne de forme et de moral, ne veut pas repartir. Malgré nos encouragements, rien n’y fait ! Il a pris une minute sur un CH et se sent "cuit". Raisonnablement, il préfère arrêter plutôt que de risquer de se blesser.

Brionne2010 ES1 CF [800x600]

…et nous explose aussi un peu !

C’est donc à quatre que nous repartons pour ce second tour. Je fais le CH1 en tête et me sens plutôt bien. Derrière, en voulant dépasser Olivier, Thomas se prend un arbre et bûcheronne sévère avec la Husky 300 en guise de tronçonneuse, sous les yeux de Christophe qui, non, non, non,  ne se marre pas. Olivier, lui, est bien dans le rythme.

ES3 ensemble [800x600] 

CH2 CF fatigué [800x600]

 

 

 

 

 

Dans le CH2, je suis à la traîne ; Christophe est déjà loin devant. Mais dans une traversée de bois assez rapide, la belle 250 KTM part en travers et Christophe chute lourdement : douleur à l’épaule, fatigue accumulée, plaque latérale arrachée…

 

Malgré nos encouragements -Thomas nous passe peu après-, Christophe préfère abandonner. L’arrivée n’est pourtant plus trop loin…

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est à ce moment que j’entends un bruit de chaîne inquiétant. Très vite, je déraille sous les yeux de Claude Pruvost ; ma roue arrière est complètement desserrée… Je dois pointer dans cinq minutes, je resserre à la main et choisis de continuer jusqu’au CH2. J’y arrive enfin dans un bruit inquiétant.

ES3 VS [800x600]

Tandis qu’Olivier me fait mon plein, je trouve une clé de 27 et nous tentons de refaire la tension de chaîne.

Les tendeurs sont bloqués, ce que Thomas voit tout de suite. Merci les gars… Sur ce coup là, ils me sauvent la mise ! Je pointe avec dix secondes de marge avant de prendre une minute de pénalité !

 

L’ES2 est technique avec des passages creusés et une marche bloque Olivier. Thomas trouve le bon grip, et même s’il se couche dans l’humus il ne tombe pas !

Il est clair que notre jeune adhérent apprend vite la tacatacatique de Papyvon… Un petit coucou à Marilyn et Frédérique et nous voici repartis pour en terminer tranquillement avec le CH3. Pas de pénalités, l’essentiel est acquis !

Brionne2010 ES2 VS [800x600]


  Thomas prend le relais…

Jeff puis Christophe ont joué la sécurité. Nous sommes assez entamés et j’oublie même de rendre mon transpondeur.

Un dernier verre partagé en dénombrant les plaies et les douleurs...

Sur le chemin du retour, Christophe, qui est devant nous, prend la mauvaise direction et perd une heure...

 

Brionne2010 ES2 TD [800x600]

 

Les résultats comptent pour du beurre mais quand même l'enduro de Brionne a été une nouvelle fois sélectif.

Chez les pilotes Azimut : sur 149 au départ, Thomas termine à la 47ème place, olivier à la 80ème tandis que je m'intercale entre les deux à la 64ème place.

 

Mes yeux se ferment et je pique du nez. Heureusement, j'ai mon chauffeur personnel qui double Thomas et sa petite Fiesta. Un petit texto plus loin, je me rends compte sans tristesse du passage de relais... Vingt ans nous séparent ! C'est vrai qu'il n'y a plus que sur l'autoroute que je suis devant lui !

Vincent SENOCQ


Pour information les classements des Flandres...

scratch Flandres [800x600]

E1 Flandres [800x600]

E2 Flandres [800x600]

E3 Flandres [800x600]

 

Il y a une erreur en E3 puisque Thomas est compté à 0 mais tout ne se passe pas forcément comme on voudrait...

AC Geoffroy [800x600]

AC Tom [800x600]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AC Fin non prévue [800x600]

Lire la suite

Epreuve 4/8 : Epernay

15 Juin 2010 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #ENDURO : Saison 2010

Epreuve 4/8 : Epernay

13 juin 2010

logo

Cette saison 2010, je fais la route avec l’ami Christophe, un gars plutôt organisé, méticuleux, rigoureux et prévoyant…

Epernay2010 Préparation CF plaue latérale [1024x768]

 

 

Bon d’accord, c’est rassurant et ça m’a déjà sauvé la mise… mais parfois, ça bouscule ! Comme notre départ est prévu à 11h00 de Valenciennes, nous avons convenu d'un RV à 10h30, le temps de charger la voiture et la remorque.

 

 

 

 

 

10h15, ça sonne ! Un petit café plus loin, nous voici déjà sur la route d’Epernay. Je pense aux années où je faisais la route avec mon ami Dominique Moulart et où nous plantions la tente dans la nuit… après avoir réparé l’éclairage de la moto ou changé le pneu FIM... L'année dernière, j'ai fait la saison en compagnie de notre Prezz préféré : cool sur l'horaire mais peu stressé (là, je tutoie l'euphémisme !) pour sa moto. C'est amusant de découvrir les caractères de chacun.

 

Epernay2010 Le parcours [1024x768]Le parcours-copie-1

En tous les cas, l'enduro nécessite une certaine faculté d'adaptation et cette année encore, la route du samedi se fait avec une grande envie de rouler et le sourire aux lèvres. De mon côté, j'espère que je n'exaspère pas trop mes compagnons enduristiques...

Bref, pour ce 7ème enduro d’Epernay "Terres de Champagne" organisé par le moto club éponyme, nous sommes bien à l’heure ! Et pourtant, le fléchage dans la ville est… euh, inexistant. Il suffit pourtant de viser le centre ville puis de suivre "Hall des sports".

Même en se perdant un peu, il est bien trop tôt avant l’ouverture des contrôles quand nous arrivons au parc fermé.

Une première expérience…

Nous décidons donc d’aller repérer les spéciales. 

La spéciale 2, pour commencer, est tracée dans un grand champ, le même que l’année dernière. Comme il a pleuviné toute la matinée et toute la semaine précédente, c’est trempés par les hautes herbes que nous remontons dans la voiture.

Epernay2010 repérageSP2 [1024x768]

La spéciale 1 est beaucoup plus technique. Elle est tracée sur et autour d’un terrain de cross que l’on empruntait en liaison en 2009. Départ dans un bois, un grand trou, virage à gauche, petite butte, virage à droite, ornières, petit saut, ornières, une table à sauter... STOOOPPPP !

Repérage SP2 [1024x768]

Une épingle à droite oblige, et ça m’arrange, à ne pas aller trop vite ni trop loin. Virage à gauche, descente, épingle trempée, montée caillouteuse, zigouigouis, ligne droite en descente, vélodrome et une série de sauts…

Nous plongeons dans une belle descente avant d’attaquer la partie boisée et technique. Montée en "S" un peu vicieuse puis une alternance de passages étroits dans le bois et d’incursions sur le terrain de cross.

Dans le bois, une cuvette bien creusée retient notre attention… Nous la repérons longuement !

Epernay2010 repérage SP1 [1024x768]

Je pourrai presque réciter la suite de la spéciale ; et là, chers lecteurs, vous qui êtes au moins douze, penseriez : « quelle mémoire ! ». Ben non, en fait !

Comme Thomas nous a retrouvé un peu plus tard au parc fermé, nous avons repéré cette spéciale une deuxième fois ce qui pour moi, en quelques saisons d’enduro, est une première !

Là, je pense très fort à Dominique et au Prezz, eux qui auraient bien évité de repérer quoi que ce soit...

Si je mets ma mauvaise foi de côté, je dois avouer que nous passons un moment sympathique. Marcher sous le soleil maintenant levé, écouter les conseils avisés de Christophe pour les sauts, chercher des trajectoires…

Et d’ailleurs Mickaël Pichon l’a dit : il faut repérer trois fois les spéciales…

Ah, oui, trop cool… On cache les bidons au CH1 près de la zone de trial ; demain, on pourra dormir plus longtemps…

Zone trial1 [1024x768]

 

Epernay2010 CA [1024x768]

Les contrôles administratif et technique se déroulent sans stress particulier. Pas de sonomètre et d’ailleurs, sur le parc, on ne remarque plus de motos trop bruyantes.

Un parc en or…

Dans le parc fermé, on reste en admiration devant les "classiques", des motos anciennes qui pour beaucoup d'entre elles, nous ont fait rêver...

Epernay2010 parc fermé ancillotti [1024x768]

Epernay2010 parc fermé KTM 240 [1024x768]

Oldies IT [1024x768]

Epernay2010 parc fermé maico [1024x768]

oldiesKTM [1024x768]

Olivier et Jean-François nous rejoignent vers la fin d’après-midi. Christophe fait une petite soudure à froid sur son pot qui fuit un peu, on trouve une place pour ma gas claudiquante.

Epernay2010 parc fermé bricole [1024x768]

Epernay2010 CT béquille gas2 [1024x768]

Soudure pot [1024x768]

Enfin, nous regagnons notre hôtel : le XXL à Vauciennes. Tiens au fait, pour l’année prochaine, ne pas rentrer dans le village mais rester sur la départementale 10…

Epernay2010 apéro [1024x768]

L’accueil est toujours aussi sympathique et Thomas doit être recadré à de nombreuses reprises.

Epernay2010 XXL [1024x768]

Apéritif puis repas copieux avec la télévision et l’incontournable coupe du monde.

Epernay2010 XXL2 [1024x768]

On a tellement bien mangé qu’une petite ballade s’impose. Le long de la voie ferrée, Jeff et Thomas nous font rire avec leurs histoires visqueuses de grues et d’engins de chantier.

Epernay2010 balade [1024x768]

Il est l’heure : dodo !

Sunday : are you ready to race ?

5h00 ! Christophe va prendre un bain… Comme l’hôtel est fermé, il ne peut aller se balader et réveille toute la chambre à 6h30. Il faut dire que le petit déjeuner est prévu à 7h45… On palabre sur notre niveau pitoyable en anglais et d'ailleurs on est assez constant car l'année dernière, on évoquait Lady Diana.

Epernay2010 petit déj [1024x768]

On est tous prêts très tôt, 1h15 avant le départ si ma mémoire est bonne.

Epernay2010 (parc fermé [1024x768]

On en profite pour discuter avec les uns et les autres, notamment les gars du RTT, Jean, Olivier, Jean-Yves, Claude... qui ont monté une grande table et leurs tentes juste à côté de notre remorque... à moins que ce soit l'inverse.

Epernay2010 RTT [1024x768]Le soleil qui commence à chauffer vraiment laisse augurer une super journée.

Epernay2010 CF sexy [1024x768]

Epernay2010 départ [1024x768]

 

10h16 : le départ. Devant nous, un concurrent démarre sa moto avant l’heure exacte. Plutôt cools, les commissaires lui demande gentiment de couper son moteur. Hier au contrôle technique, un concurrent qui avait un souci a effectué un demi-tour "à la Petermarcel" puis a remonté la file, moteur tournant... avec à la clé, juste une remontrance !  

 

Le CH1 commence par une bonne portion de route pour sortir de la ville et de chemins rapides avant d’attaquer un bosquet. On passe parfois entre les vignobles puis de jolis chemins souvent dans les bois. Je suis devant mais ne vois pas une flèche. Heureusement, je fais vite demi-tour et ne perds qu’une petite minute. La spéciale 1 arrive en fin de CH, un peu brutalement, d’autant que je n’ai pas beaucoup d’avance sur l'horaire. Du coup, je me retrouve derrière Christophe, tout étonné de me voir arriver.

Epernay2010 CF1 [1024x768]

Mon départ est un peu moyen et plutôt poltron, je ne saute pas la table et ne fais pas grand-chose de ce que j’avais prévu lors de la reconnaissance. Christophe, juste devant moi, va vite sur le terrain de cross. Je regagne un peu de temps dans les passages trialisants…

Epernay2010 JF1 [1024x768]

Pas d’erreurs significatives pour les pilotes azimutiens sur cette spéciale.


SP1                               tour 1              tour2

Vincent       4'04                3'58

Thomas       4'22                4'00

 Christophe 4'06                4'22

Olivier       4'18                 4'11

Jeff           4'42                4'29

 


Ces chronos sont à mettre en rapport avec le scratch de Stéphane Hocquet : 3'23 !

 En sortie, il y a une zone trialisante très courte puis c’est le CH1.

Epernay 2010 Zone trial2 [1024x768]

Olivier prend deux minutes de pénalité pour sauver le soldat Thomas et sa 300 HVA d'un bourbier immonde. 

Epernay2010 OC2 [1024x768]

Thomas, dont ce n’est pas le week-end, est resté bloqué et a cramé sa bougie… à remplacer, bien entendu ! Il va accumuler les tuiles.

Epernay2010 TD2 [1024x768]

Le CH2 commence dans la même zone de trial avec un beau pierrier, la descente d’une vraie marche et deux montées en parallèle ; ça passe à droite !

Zone trial pierrier [1024x768]

Puis on arrive à une grimpette vicieuse avec deux grosses roches en travers qui cassent l’élan. Nous l’avons repérée hier ; il existe une échappatoire à gauche mais nous étions obligés de la grimper l’année dernière. Ca doit passer !

Epernay2010 JF2 [1024x768]

Jean-François, Olivier et Christophe contournent la difficulté.  Ce matin, Olivier Duclos m’expliquait que les enduros étaient nettement moins durs maintenant, notamment à cause des CH très larges. Pourtant, le CH2 est assez serré avec un chemin interminable, le long d’un ruisseau parfois asséché. C’est monotrace et très fatiguant. Nous pointons avec deux ou trois minutes d’avance, juste de quoi souffler un peu.

Epernay2010 VS1 [1024x768]

Le CH3 est une ligne de 10 minutes dans les bois. On la fait avec Christophe à un bon rythme et on pointe dans la minute mais sans aucune marge…

Epernay2010 CF2 [1024x768]

La fatigue se fait sentir et quand je dis à Christophe que je commence à être cuit, il se met presque en colère. « Mais c’est dur Vincent ! Moi aussi, j’ai du mal… ».

Bon ben alors, je suis dans la moyenne…

 

Le deuxième tour risque d’être chaud !

Epernay2010 TD1 [1024x768]

En plus, le contrôleur du CH2 a décalé son horloge de trente secondes. Jeff en fait les frais d’une ou deux minutes…


SP2                              tour 1              tour2

Christophe  3'55                3'50

 Thomas       4'03                3'54

 Vincent       4'03                3'56

  Olivier       4'21                4'07

 Jeff           4'31                4'19

 


Stéphane Hocquet est en 3'26. Sans commentaires...

Pour le dernier CH, c’est nettement mieux que l’année dernière. Il y a plus de chemins, moins de route et nous pointons avec quelques minutes d’avance.

Epernay2010 VS2 [1024x768]

Pourtant il reste un tour, qui risque d’être long tant les organismes sont fatigués. D’ailleurs, Christophe, bloqué par un pilote un peu lent n’ose pas klaxonner et prend une minute dans le CH3. Il termine avec une épaule douloureuse. Jeff prend 2’ au CH2, puis encore 2’ au CH3. Thomas et tous ses problèmes (axe de pédale de frein perdu réparé sommairement !) puis une crevaison à l’avant dans le CH4 s’en sort finalement pas si mal avec 33’… Olivier, lui, reste bloqué dans des bourbiers et prend au total 41’ de pénalité. De mon côté, je pointe à zéro mais je termine le CH4 à l’arrêt, une douleur intense au poignet droit.

Epernay2010 OC1 [1024x768]

Comme l’année dernière où Jeff avait raté un CH, on est parfois surpris par le fléchage, qui est source de quelques erreurs. 

Sur la route du retour, on est tous un peu cuit. Mes yeux se ferment, nos articulations sont douloureuses et nous pensons tous, plus ou moins, à un bon massage, un bain chaud ou un lit accueillant… histoire de se requinquer afin d’être en forme pour Brionne, la semaine prochaine...

Epernay2010 fin [1024x768]

Vincent

 

Un point sur les classements...

  Tout d'abord, il faut noter que 188 pilotes ont concouru en ligue 2, dont 32 de la ligue des Flandres. 161 ont terminé, dont 28 de notre ligue. C'est plutôt pas mal !

Stéphane Hocquet gagne l'enduro tandis que Frédéric Foret et Jean Michem terminent respectivement 10ème et 13ème.

Chez les pilotes Azimut :

 



Scratch sur 188 au départ
Flandres sur 32 au départ
Vincent
75 
13 
Christophe
94
 14
Jean-François
 138
23
Thomas
 158
27
Olivier
 159
28

 

Epernay2010 Portal1 [1024x768]

 

 

Lire la suite

Epreuve 3/8 : Rocroi

9 Juin 2010 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #ENDURO : Saison 2010

Près de six cents pilotes sur le plateau de Rocroi et en bordure de Thiérache lors de la 14e édition de l'enduro : d'ores et déjà, on peut assurer que la quinzième bougie sur le gâteau d'anniversaire sera à la hauteur de l'événement, comme l'ont laissé entendre les organisateurs.


rocroi2010 010522 [Résolution de l'écran] « Formidable, jubilait Richard Huet, le vice-président du Moto-Club du Plateau de Rocroi, à la rentrée de la dernière moto au PC d'Eteignères, aucun des 593 pilotes engagés n'a été contraint à l'abandon, soit sur pépins physiques, soit sur ennui mécanique.

rocroi2010 010527 [Résolution de l'écran]

La météo, la disponibilité et le sérieux dont ont fait preuve les cent cinquante bénévoles ont été les ingrédients indispensables à cette grande réussite ».
Inscrite au calendrier belge, l'édition 2010 a vu la participation de 140 pilotes d'outre-Quiévrain, parmi lesquels de nombreux internationaux, tous désireux de partager ce moment de passion aux Pays des Rièzes et des Sarts dans le sillage des régionaux de l'étape et de ceux qui étaient venus de toute la moitié nord de l'hexagone.


rocroi2010 010526 [Résolution de l'écran] A l'issue des trois spéciales, vécues à deux reprises durant la journée, du côté de « Mon Idée », sur la zone d'activités des Mazures et près de l'ancienne voie ferrée à Maubert-Fontaine, après la centaine de kilomètres dite de transition qui devait emmener tout le monde par Auvillers-les-Forges, Neuville-les-Beaulieu, Maubert-Fontaine, Tremblois-les-Rocroi, Rimogne, Harcy, Bourg-Fidèle, Revin, Gué d'Hossus, Sévigny-la-Forêt et Taillette, le Belge Kévin Gauniaux s'adjugeait la première place devant ses compatriotes, Cédric Cremer et Thierry Klutz.

Source http://www.lunion.presse.fr/article/sports-region/motocross-enduro-du-plateau-record-a-rocroi

 

rocroi2010 0594 [Résolution de l'écran]

L'équipe d'enduristes AZIMUT a été réduite à un trio d'inébranlables puisque seuls Thomas, Jeff et Olivier ont participé.

Jean-Christophe (entorse du genou) et Vincent (entorse du pouce) étaient blessés tandis que Christophe était retenu ailleurs.

rocroi2010 0599 [Résolution de l'écran]

Heureusement, une équipe de marshalls avec Greg, Balou, Yvon et évidemment Béa et Daniel a aussi été présente, comme chaque année, pour représenter notre club.

Notons aussi bien sûr le rôle essentiel joué par Daniel dans l'organisation de cet enduro.

rocroi2010 010511 [Résolution de l'écran]

Il m'est évidemment difficile de raconter une course à laquelle je n'étais pas présent, d'où la petitesse de ce compte-rendu !


Vincent

 

Pour information, les classements du championnat des Flandres après cette course...

 

classment scratch

classment E1

classment E2classment E3


Lire la suite

Epreuve 2/8 : Eu-Mers-Le tréport

1 Mai 2010 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #ENDURO : Saison 2010

 

Eu-Mers-Le Tréport 25 Avril 2010

Epreuve 2/8


C’est avec un enthousiasme et un dynamisme sans failles que le moto-club d’Eu-Mers-Le Tréport organise les années paires un très bel enduro. Il est donc évident de voir cette épreuve cette saison au championnat des Flandres.

 

 

Après un casse-croûte bien cool, le long de la jetée, nous voici donc sur l’aérodrome d’Eu par un grand soleil à faire le premier scratch de la saison !

1 Pique-nique Tréport

En effet, nous arrivons, avec Christophe et Jean-Christophe CLABAUT, avant l’ouverture des contrôles administratifs et techniques. Juste l’occasion de discuter avec les organisateurs et de les féliciter.

2 Bénévoles

Chaque week-end, on réalise la chance que l’on a de pratiquer ce super sport…

 

Un scratch ! Enfin…

 

Les motos descendues de la remorque et un petit café plus tard, nous attaquons la première difficulté : le contrôle administratif. C’est impressionnant mais il y en a toujours un qui a un truc "tangent".

3 JCC CA

Cette fois, c’est Jean-Christophe qui passe avec une attestation de la ligue en guise et lieu de licence. Je ne fais pas le malin non plus avec ma licence passée à la machine à laver ; on n’arrive plus à lire le numéro. Heureusement, j’ai pris ma licence 2009…

L’organisation des files d’attente L1, L2 et L3 est un peu floue ; pire, elles convergent vers un unique stand pour récupérer le transpondeur. On met ça sur le compte du début d’après-midi mais Jeff, Olivier et Thomas nous indiqueront un peu plus tard dans l’après-midi que ça ne s’arrange pas. Soit ! L’important n’est-il pas le sourire et la bonne humeur des bénévoles ?

2 CF Scratch

Puis le contrôle technique et trois sonomètres ! Je passe à 105 dB. La nouvelle norme semble moins restrictive pour les 2 temps. Pas de problème ! Seul Jean-Christophe, qui s’est vu attribuer un transpondeur qui ne correspondait pas à son numéro, perd un peu de temps…

 

Un peu plate ou bien en forme, il en faut pour tous les goûts…

 

Le repérage des spéciales se fait sous un soleil de plomb ; il est 15h20.

4 Banderolée

La première est une belle banderolée avec de nombreux virages, des bouts droits pas trop longs, un escargot puis un petit passage dans un bois avant le retour à la cellule par le champ.

 4 Banderolée 2

Le terrain, fraîchement fauché, est assez sec et laisse augurer un bon grip.

4 Repérage avec bénévoles

La deuxième spéciale est plus variée avec un départ en légère descente et une remontée en dévers à 180°. Nous serons quelques uns à y faire un freinage trop tardif…

4 Repérage SP

La topographie du lieu, un peu accidentée, a incité les traceurs à dessiner des arabesques en montées et descentes, à flanc de colline et dans le bois mitoyen. Superbe !

4 SP2 CF et JCC

Avant de prendre notre chambre à l’hôtel, nous terminons le repérage par la zone trialisante de "Le Fresne". Son traceur, Didier, nous a conseillé d’aller y faire un tour, bien qu’elle soit en liaison.


 

Le Fresne : zone de trial

C’est en effet… inattendu !

 

5 Le fresne 2 rondins

Une entrée de zone avec de rondins espacés d’une longueur à peu près égale à l’empattement de la moto… 

5 Le fresne 3 après rondins

Un tronc à passer avec peu d’élan. 

5 Le fresne 4 difficulté

Un passage étroit et accidenté… 

5 Le fresne 5 sortieEt une sortie "caillouteuse"…

 

Nous repassons par le parc fermé bien rempli pour récupérer la voiture et accessoirement, vérifier le serrage de ma roue arrière…

6 Parc fermé

Arrivée à l’hôtel restaurant "Le Temps Perdu" en espérant juste que ce ne sera pas de mauvais augure pour demain !

7 Hôtel Le Temps perdu

Sur les neuf voitures garées, quatre sont nôtres ; les cinq autres doivent appartenir à la patronne, au cuisinier et à la serveuse et probablement à des pilotes. Vive l’enduro !

Pendant que nous buvons l’apéritif en dissertant sur le parcours, Jeff et Olivier arrivent avec femmes et enfants ; Thomas suit. Il est 21h00 quand nous passons à table.

7 Le Parcours

Paupérisation du tissu industriel français, moules-frites, enfants sages, choix du point de ravitaillement et tarte-tatin se mélangent…

8 Discussion CH2

 8 Table

Naturels les sourires, non ?

  9 Bidons au CH2

Dès potron-minet Christophe et Jeff vont poser nos bidons au CH2.

 

Le petit-déjeuner est calme (Isabelle et Valérie dorment…) puis tout doucement nous nous préparons.

  10 CF et DV au départ

Daniel nous fait un petit coucou. Bien que licencié pour d’obscures raisons au Plateau de Rocroi, il court avec le maillot Azimut.


 

Le départ à l’aérodrome

Le départ se fait de l’aérodrome et très vite, quelques petites descentes nous mettent dans le rythme. Globalement, le CH1 est très roulant avec de grands bouts droits dans des chemins larges assez caillouteux. Juste après une station-service désaffectée, un panneau "GAZ et WHEELING" annonce l’engouement que suscite cet enduro dans la région.

Tout au long de la journée, des spectateurs nous applaudissent ou font signe. Je n’ai vu aucun signe d’agressivité ! Sympathique ! Juste avant d’arriver au CH, on passe par un petit terrain de cross improvisé auquel succède une montée vicieuse en calcaire avec des traverses de chemin de fer. Thomas et moi y laissons quelques calories !

Nous arrivons à l’horloge avec une dizaine de minutes d’avance.

11 JCC dépité

Coup de théâtre : Jean-Christophe a sorti involontairement le pied dans une montée anodine. Son genou le fait souffrir ; les yeux rouges, dépité, il préfère abandonner.

 

Spéciale 1 : Milleville

La spéciale en herbe est incluse dans le CH2. Jeff râle de voir son pote Olivier le rattraper.

13-OC-Eu2010_OC1.jpg

Le petit 4 temps bien emmené est super efficace dans ces conditions. Cela rassure Olivier qui peine à suivre le rythme de Jeff dans les chemins rapides.

 13-JFB-Eu2010.jpg

Le temps scratch est pour Stéphane Hocquet en 4’25 au second tour.

Christophe et Thomas font un beau 4’59, loin devant moi 5’07, Olivier 5’22 et Jeff 5’28. Daniel est à 5’23.

 12 CF Eu2010


Un joyau de CH3…

Au départ de Canehan, nous attaquons très vite la spéciale 2. Sa variété et sa longueur provoquent quelques erreurs. Thomas se vautre devant le photographe… Christophe cale en traversant une ornière…

 

19-TD-et-OC-Eu2010.jpg19 OC et TD tombéEu2010 1512

Le temps scratch est en 5’09.

Je signe 5’54, Christophe 5’55, Jeff 6’11, Olivier et Thomas 6’23. Daniel est à 6’26.

  18 TD SP

Les passages qui suivent sont superbes, souvent monotraces. Christophe et surtout Thomas au deuxième tour, pètent les plombs et roulent vers l’aérodrome… comme des avions. Cool les gars, on pointe facilement à l’heure !

19-VS-Eu2010.jpg

La zone de trial arrive. Un public nombreux nous y attend. Certains galèrent, calent tandis que d’autres passent avec quelques pieds par-ci par-là.

19-CF-Eu2010_CF1.jpg

En tous cas, nous ne perdons pas de temps et abordons la cavée de Saint-Pierre. Le seul et unique bourbier. Dire que sans lui, il aurait été possible d’éviter le karcher. Nous sommes quelques uns à choisir la mauvaise ornière. Trempés, nous regagnons la mer…

21-Vue-des-marches.jpg

Un superbe chemin gravit la colline jusqu’au sommet. Là, dans un champ presque vierge, nous découvrons la cote, de Le Tréport à Mers les bains. On se croirait au Trèfle Lozérien avec l’herbe bien verte et les genets en fleur. Superbe !

 

20-DV-marches.jpg

 

 

 

 

Nous plongeons vers la ville où de nombreux spectateurs nous applaudissent. Je n’affabule pas ! L’enthousiasme est réel et il va se révéler bluffant dans la fameuse "Descente des marches".

 

 

En tout, trois cents soixante cinq marches nous amènent le long de la plage. La foule nous acclame !!! Parmi elle, Isabelle, Valérie et les enfants nous encouragent. C’est génial !

 

 

 

Encore tout troublés, nous longeons la mer sur… la plage de galets. Il faut mettre du gros gaz si l’on veut diriger la moto…

 

 

 

 

 

 

20-VS-marches.jpg


 

C’est malheureusement fini. Après avoir traversé Le Tréport, quelques petits chemins nous remontent gentiment vers l’arrivée. Au total, deux tours de cent-cinq kilomètres et six heures de moto.

 

C’est terminé. Nous avons tous la banane au moment de remonter les motos sur la remorque. Les chemins secs et cassants ont pourtant fait mal dans les bras et le dos.

Une petite pensée pour Jean-Christophe qui aura probablement laissé un ménisque dans l’histoire.

 

 

 

 

 

 


Les résultats sont là, presque anecdotiques…

Christophe est le meilleur d’entre nous. Thomas n’est pas loin.

Amusant aussi : les deux amis Olivier et Jean-François se tiennent en 4 centièmes de secondes !

JFB-et-famille-arrivee.JPG

Du soleil, des potes, la famille souriante, un bel enduro… Quoi d’autre ?

 

 

Ligue sur 48

Scratch sur 173

Christophe

15

66

Vincent

16

73

Thomas

21

106

Jeff

26

125

Olivier

27

126

Jean-Christophe

Abandon

 

Au championnat, juste pour information…

 

 

Scratch sur 21 classés (44 inscrits)

Vincent

15

Christophe

18

Jeff

20

Thomas

Non classé

Olivier

Non classé

Jean-Christophe

Non classé

 

  A bientôt pour Rocroi... et ses bourbiers!

Vincent




Lire la suite
1 2 > >>