Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog d'AZIMUT ENDURO

balades passees

Les Pyrénées : mai 2014

31 Mai 2014 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #Balades passées

Les Pyrénées : mai 2014

Traversée des Pyrénées en enduro en 5 étapes du lundi 26 mai au vendredi 30 mai 2014 inclus.

Environ 1200 Kilomètres de chemin du côté espagnol pour éviter les interdictions.

Les Pyrénées : mai 2014

Lundi: J1 Camprodon le 26/05/14: 184 km

Càmping Vall de Camprodon
Les Planes de Xenturri, C-38 17867 Camprodon
Tel 972 74 05 07 - Fax 972 13 06 32 info@valldecamprodon.net
http://www.valldecamprodon . net /

Pause Repas (100KM): Sant Llorenç de la Muga (N42 19 16.3 47 22.3 E2)

Compte Rendu: .

Super 1er journée.
Soleil pluie grêle et neige.
Top les chemins et les paysages : que du bonheur
On a même rencontré l'armée espagnole qui faisait des combats d'entraînement et nous ont demandé de passer ailleurs.
J'ai fais une super nav improvisé pendant au moins 50 km pour contourner des zones de franchissement !
Bien crevé mais super content .
Pas de blessés, le genou tiens le choc.
Quelques photos de Roses ...

Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014

Mardi : J2 La Seu d'Urgell le 27/5/14 : 190 km

Camping Gran Sol
Carretera N-260 km 230
MONFERRER, 25711
GPS : N 042° 20.891, E 01° 25.866
http://www.campinggransol.com/

Pause repas (92KM) : Alp (N42 22 56.1 E1 53 34.6)

Compte rendu ;

On a réussi à rouler au sec après la fin de journée d'hier où on a fini trempé et frigorifié.
Le matin on a traversé des cols enneigées à 2200 mètres sur des superbes pistes entre Camprodon et Alp.
Sanglier a cassé son radiateur et arraché la durit en sautant au dessus d'un arbre coupé : on a réussi à réparer car on avait emmené un bout de durit et vider nos gourdes dans le radiateur .

Pause repas à Alp à 16:00 : JR est affamé. Alp est une belle ville fantôme complètement vide ; tout est fermé et personne dans les rues.

L'après midi superbe chemins et single a travers la vallée et le long de la rivière jusque la seu.
Arrivée à 20:00 avec 225 km au compteur : on va bien dormir ... Jean René est en tête du concours du ronfleur.

Bilan tout est ok mais on a tous mal au c...
Faudra penser à acheter des selles rembourrées :)

Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014

Mercredi : J3 Ainsa le 28/5/14 : 260KM

Camping Pena Montanesa
Ctra Ainsa-Francia, km 2
22360 LABUERDA
situé à l'entrée du parc National d'Ordesa et Monte Perdido (2km Ainsa)
http://www.penamontanesa.com/A01_Introduccion.php?c=1&area=A

Pause repas (90KM) : Talarn (N42 11 05.5 E0 54 41.0)

Compte rendu :
95 km le matin avec un départ à 8:00

Super soleil.
On a fait une piste d'au moins 50 km au matin sans voir un bout de goudron . Un super passage dans des montagnes rouges.
J'ai filmé avec la caméra retourné en fin de matinée avec de l'arsouille dans tout les sens .... y'a que sanglier qui m'a passé. A un moment moteur pleine charge il m'a fait un wheel à ma hauteur, sa roue avant à droite de mon casque :)

Cet après midi en avait l'impression de rouler au maroc : traversé d'oued, pistes infinies.
On a fini les 20 derniers kilomètres sous la pluie :(
Total 256 km , le top.

Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014

Jeudi : J4 Isaba le 29/5/14 : 155 km

Camping Valle de Hecho
Ctra Puenta La Reina
Hecho
GPS : N 42° 73' 229" - W 0° 75' 311"
http://www.campinghecho.com/

Pause repas (80 KM) : Cartirana (N42 31 55.4 W0 22 53.3)
Compte rendu :
Encore belle journée de moto aujourd'hui avec 195 km, depart 8:30 et arrivé à 20:00.
Je pensais avoir à faire une étape de transition plutôt facile pour récupérer un peu et pouvoir profiter un peu de la piscine du camping. En fait c'est certainement la plus difficile techniquement. La distance prévue de 150 km est passée à 195 km car sur le terrain on à trouver de nouvelles solution.
On a failli perdre 2 motos : d'abord la mienne au matin puis celle de Sanglier le soir. Ma moto à glissé dans chemins de vache hyper boueux à1700 mètres d'altitude, 1 mètre de plus et elle tombé dans le vide. Je m'en sorts avec juste un ongle arraché (même pas mal). Ensuite sanglier à récupéré de justesse sa 500 la roue arrière ayant glissé dans un single hyper étroit au bord d'un précipice.
Le matin on a roulé dans la vallée le long d'une rivière sur plusieurs kilomètres. Ensuite traversé de montagne avec toujours de superbe paysage, beaucoup de passage de gué et même la traversée de plusieurs rivières.
A noter un passage dans un superbe chemin de vallée où on a roulé à fond, couché sur la moto comme pour le holeshot du touquet : je crois avoir vu 125 kmh s' afficher sur le GPS . Le top :)
Demain c'est déjà le dernier jour avec la plus grosse étapes et plus de 250 km. Réveil à 6:00.

Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014

Vendredi J5 : the end.

San Sébastian le 30/5/14 : 245KM

Hotel Errekalde
20100 Lezo
http://www.hotelerrekalde.com/

Pause repas (70KM) : Auritz (N42 59 21.4 W1 20 07.3)

Compte rendu :
Départ dès 7:30 sur la moto car la journée va être longue avec 250 km à faire pour rejoindre l'océan Atlantique.
7:31 : Aie le camping est fermé ! On ne peut pas sortir :(
7:35 : Sanglier commence à perdre patience et parle de faire exploser ce putain de cadenas.
7:36 : Sanglier est derrière la porte : il a trouvé la faille de sécurité du camping en passant par la petite porte sur le côté. C'est fort un sanglier quand même. Au fait Sanglier à un nouveau petit nom en Espagne : le cochon ibérique :)
7:40: Victoire ! On a réussit à faire notre premier kilomètres.
8:00 on est bloqué dans la montagne par des arbres abattues en travers du chemin. C'est Jean Christophe désormais baptisé 'le bucheron' qui nous sauve en les déplaçant . Non mais on va pas se laisser faire comme ça !
Jean René notre pharmacien Péteur (au fait c'est lui le gagnant du concours du motard Ronfleur : il s'est lancé un nouveau défi avec pour remporter le concours du motard péteur ) ne comprends plus rien à la navigation : en effet on roule depuis 1 heure mais on avance pas : pas de progression on est toujours à 100 km à vol d'oiseau de notre destination.
10:00: traversée de la vallée Hecho. Les paysages ou des superbes chevaux nous oblige de s'arrêter plus d'une foi pour les contempler.
Sous la pluie, on passe par une méga descente hyper glissante : même à l'arrêt la moto continu d'avancer. Faut vraiment que ça passe en bas car on ne s' aura jamais remonter tout ça ! Ouf ça passe :)
Franchissement de la rivière de la vallée sur un barrage avec un énorme doute de l'ouvreur (c'est moi !) sur l'accessibilité pour les motos car on voit des grilles au loin ! Encore ouf ça passe une nouvelle fois ;)
Notre cochon ibérique remarque au passage un sticker liberty sex sur un poteau : il commence sérieusement à souffrir des conséquences de l'abstinence sexuel. ; )
Pause repas arrive enfin mais notre maman Béa nous attend 50 km plus loin. Aie ça va être juste en autonomie car on vient de faire plus de 100 bornes. La pluie s'intensifie ... on vides les poubelles d'une station désaffectée pour se faire un combinaison étanche.
Le chemin devient de plus en plus étroit en devers le long de la vallée et hyper technique : on sera obligé de le contourner par un autre car il fait plus de 5 km.
On arrive dans le Pays basque ou on fait des super descentes moteur coupé histoire de ne pas tombé à sec. Passage sur la réserve pour notre bucheron... on s'inquiète de plus en plus : on est au bout du monde, faut absolument y arriver ! On arrive enfin dans une station (en France) au bout de 150 km !!!
Au bout d'un super single suivi d'une belle grimpette dans les fougères la kekette du cochon ibérique tombe en panne : on arrive à réparer le 500 (problèmes alimentation essence). Comme quoi ça confirmes que ça serre à rien d'avoir la plus grosse kekette du groupe.
On arrive enfin à San Sébastien vers 21:30. Objectif atteint :)
On passera une bonne nuit grâce à notre maman béa qui nous a trouvé un super hôtel.
Encore un grand merci à maman Béa et à papa Daniel pour tout !!!
Et merci à mes super potes et les bon moment passé ensemble.


PS : JR notre pharmacien péteur à jouer un grand concert (son et odeur)... les murs de l'hôtel et les voisins s'en souviennent encore :)

Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014

Pyrénées J6 ... le retour

Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014

Epilogue :

Pour les chiffres, environ 1200 km d'offroad en 5 jours. Des étapes entre 200 et 250 km par jour. Une météo mi-figue mi-raisin avec 2 jours de pluie (le premier et le dernier jour) et 3 jours de soleil.

Les motos :
Du 4 temps pour des raisons d'autonomie.
Nous avions un 250 ktm, un 250 wrf, un 350 ktm et un 500 ktm. Le meilleur compromis c'est la 350 hyper maniable et économique.
Le super pneu arrière c'est le mitas C02 : indestructible, polyvalence : rocailles sol sec dur et pluie. Pour l'avant le Michelin enduro 4 est parfait.
Bib mousse obligatoire pour ne pas perdre de temps en réparation inutile.


Les retours d'expérience :
* Prévoir un poncho dans le sac ou un sac poubelle :)
* Prendre du journal pour sécher les bottes et repartir au sec le lendemain.
* Prendre tout en double pour repartir au sec le lendemain en cas de pluie : 2 pantalons, 2 vestes, 2 paires de gants, 2 paires de bottes ...
* Prendre 1 paire de gants étanches = gants de ski.
* Pansement : double peau (Compeed) ou hydrocolloide et bande velpeau "Strapp bande" adhésive pour protéger les mains, les oreilles (casque) et les pieds.
* Un canif
* Une durit, un tuyau d'essence, un bout de tuyau d'arrosage.
* Des serflex
* Mal au Cul : ben la faut rouler debout ou mettre du dentifrice à la menthe :)
* Une Gopro et un appareil photos dans la poche.

Pour la navigation :
* Garmin Oregon ou Montana avec les cartes TOPO Espagne et City navigator Europe.
* Faire 1 trace par jour avec 1 ou 2 variantes. Attention aux limites du GPS (500 points maxi pour 60Cx un et 10000 points pour un Oregon).
* Utiliser Wikiloc :http://fr.wikiloc.com/wikiloc/home.do. Itinéraires du Monde. Wikiloc est l'endroit où découvrir et partager les meilleurs itinéraires de pleine nature, pour la randonnée et bien d'autres activités.
* Carte papier : 3 cartes Zoom Michelin Espagne Pyrénées n° 144 + 145 + 146
* Prévoir un gps de secours. Ce serait dommage de tout arrêter à cause d'une casse.
* Faire un plan de synthèse par jour avec les grande étapes
* Départ : pour la prochaine édition le départ sera de Llança au lieu de Roses car il y a trop de chemins de rando pédestre au début de la trace.

Assistance :
* 2 véhicules (1 transit et un 807) et 2 remorques (remorques fourgon 4 moto et remorque 3 rails) qui sont conduits par notre maman Béa et notre papa Daniel pour gérer la logistique (repas, logements, réparations etc ...)
* http://www.spain.info/fr_FR/
* Numéro d'Urgence : Appelez le 112 (numéro gratuit et commun à toute l'Espagne).
* La Carte Européenne de Santé vous permettra de bénéficier des mêmes prestations sanitaires que les citoyens espagnols. Contactez votre Centre d´Assurance Maladie pour l´obtenir et n´oubliez pas de verifier sa validité avant votre départ. Les médecins et les hôpitaux espagnols privés n'acceptent pas la Carte Européenne.

Espagne et chemin.
On a pas vu d'interdiction en 1200 KM sauf une ou 2 ver la fin (pays basques).
Les seules interdiction sont des limitations de vitesse à 40 ou 30 Kmh, mais on a pas vu de radar dans les chemins :)
On croise pas mal de 4X4 du coin.
Le 3eme jour on a croisé un 4X4 de la police sur la piste avec des agents qui nous ont fait signe de la main :)
On a pas vu une seule moto d'enduro en 5 jours, seulement 1 ou 2 VTT et randonneur le dernier jour.

Conseils :
Roulez avec des Orthèses pour éviter de péter vos ligaments.
C'est remboursé pas la sécu et votre mutuelle. Une simple genouillère ne sert à rien. Tous les top pilotes en mette :
https://www.facebook.com/pages/Orthese-de-genou-galaad/267685346621800
http://www.orthese-motocross.com/page13.html
http://www.ossur.fr/pages/17065


Ne pas prendre de risques inutiles ; il faut arriver et progresser sinon on termine par la route ou de nuit.
Il vaut mieux éviter des zones trop hard et les contourner plutôt que d'insister et perdre trop de temps. Quand on n'arrive pas à faire plus d'1 kilomètre en 15 min alors faut pas insister :)




















































Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Les Pyrénées : mai 2014
Lire la suite

Auvergne édition 2013

2 Janvier 2014 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #Balades passées

Encore une belle édition 2013 pour notre sortie en Auvergne : Cliquez ici pour voir les photos.

Diaporama.

Une première journée de roulage vers Langeac dès le jeudi après-midi (15:30/18:30 avec 80KM) et quelques amuse-gueule pour se mettre en jambe (hein Fifi). Un paysan pas très content de nous voir passé en pleine la nuit dans son champ.
La balade J2 vers Monistrol (143 KM) en sens inverse (sens Prades-Monistrol-Saugues) et quelques grimpettes assez techniques qui ont laissé quelques traces (moto HS de Raphael notamment). 2 nouveautés à Monistrol avec un nouveau chemin le long de l’Allié à remonter puis un retour vers Saugues via le barrage de Pouzas.
Un nouveau parcours en J3 vers St-Flour avec ses méga ornières et la vallée des merveilles.
A noter le record de crevaison cette année remporté par Fabien (Tic est second et moi troisième).
Comme d'habitude un grand merci à Daniel et Béa toujours aussi efficace et présent malgré le deuil d’Ulysse le chien.
Pour l’année prochaine je pense qu’on va proposer une spéciale de 2/3 km à faire en boucle toute la journée pour les champions du monde de vitesse pressés de rentrer avant les autres ou avant la nuit.
Super ambiance avec la nouvelle chanson de Jimmy de cette année après « On va s’aimer... c’est Joe Dassin avec « Le petit pain au chocolat la la la la .. .
Bravo à Mendez pour sa passion de la mécanique.
Merci à tous, pour tous ces super bons moments, de joie et de bonne humeur et notre super Pascal pour ses blagues.
Vivement la prochaine éditio

Auvergne édition 2013
Lire la suite

VLRace 2013 l'édition à ne pas manquer

12 Février 2013 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #Balades passées

Les participants :

Defossé Thomas ; Holgard Vincent ; Leblon Emmanuel ; Marsy Hervé ; Mekil Aurelien ; Mekil Luc et notre nouveau belge Gillard Benoit.

 

Les photos de la balade : cliquez ici

 

La vidéo : 

vlcsnap-2013-02-12-19h53m26s139.jpgDSC00034.JPG

Vous avez raté une superbe sortie qui s’est déroulée sous un beau soleil. il ne faut pas croire la météo qui vous dit pas toujours la vérité. Bien qu'il fasse froid nous avons eu chaud toute la journée grâce aux rythmes soutenu des participants.Nous n'avons donc pas vu la pluie et la neige est arrivée seulement a 18h30 pour le retour en voiture.

A noter la participation d'Aurélien avec son 50 beta qui était dans le rythme des plus grosses 450 et 300.

Benoît et Hervé qui n'ont pas réussi à doubler un beta 50 et qui ont fait un bouchon dans un chemin (Benoit qui était couché sous sa moto à même commencer à  bruler sa veste).

Vous avez raté des petits extras  (nommé les bouclettes, n'est-ce pas Benoît qu'on a vite chaud  l'hivers ?) trialisant, techniques avec des jolies petites grimpettes parsemées de bûches fraîchement coupées : 4 km parcourus en moins d'une heure, ça ouvre vite l'appetit. Luc en poussant les motos des "trialistes" a fait son Pierre Leclerq  ; il s'est tordu le genou mais a fini la balade malgré la douleur (merci le strapping de Béa).

On a donc un un nouveau belge dans le club, Benoît, qui nous a offert des bonnes bières belges.

Hervé,  la navigation GPS  n'a pas tout le temps était au top car il essayait de nous ramener au point de départ et a réussi a se perdre avec Vincent en ne trouvant pas un petit chemin étroit très difficile à trouver.

Quelques belles figures de notre pilote d'élite Thomas qui as réussi à rouler avec un sélecteur de vitesse a la verticale et qui nous as offert un beau spectacle avec ses figures pleines d'énergie.

Très peu de problème mécanique pour cette édition: phare de manu débranché, ampoule de Vincent grillée, sélecteur de Thomas plié, sacoche a outils d'Aurélien arrachée, la veste de Benoit brulée.

 

Encore un grand merci a Daniel et Béa pour leur organisation ; on refait une session de rattrapage ?

 vlcsnap-2013-02-12-20h08m31s242.jpgvlcsnap-2013-02-12-19h57m50s219.jpg

Thomas :

« Luc tu as oublié de parler de la carrière souterraine qui ne débouche plus et, où il faut presque 15min à tourner dans tous les sens pour retrouver la lumière du jour... ou un câble de gas gas qui bloque en mode full à la réception d'un saut en grimpette ... 
Si si Hubert, il y avait du bourbier !! du copieux même pour ceux qui ont tenté de s'y aventurer !! »

 

Luc :

« C'est vrai. ..Mais ce n’est pas facile de tout dire ....il faut le vivre.

Pour la  champignonnière .... Un vrai labyrinthe. Heureusement que c'était Hervé notre navigateur avec son GPS qui ne capte plus de satellite ... on a bien cru qu'on aller dormir la bas!

Je me souviens aussi du bourbier et la moto qui s'enfonce comme dans des sables mouvant !

Plein de souvenirs et d'images ... faut la refaire cette balade. »

      front-taille-aisne.jpg

Benoit :

« un petit mail pour vous remercier tous pour votre accueil et votre organisation.

J’ai passé une super journée de moto.

Je retiendrai les petites" bouclettes "de luc qui me laisse encore des traces aujourd'hui.

j'ai l'impression que mon épouse m'a boxé toute la nuit tellement mes muscles (ou plutôt ce qui me reste de muscles) me rappelle que je n'ai plus 20 ans.

Mais à côté de cela vraiment je vous remercie car j'ai passé une excellente journée que je réitéré le plus vite possible.

A bientôt »

 

Luc :

« Ça y est. Je  fais partie  du club des éclopés d'azimut. On me surnomme déjà Dr House.

J'ai une entorse du ligament externe du genou ; anti inflammatoire,  anti douleur,  arrêt travail jusqu'au 22/02 repos, attelle et double béquille pour ne pas poser le pied. »

 

vlcsnap-2013-02-12-21h06m17s97.jpgvlcsnap-2013-02-12-21h02m39s229.jpgvlcsnap-2013-02-12-19h57m50s219-copie-1.jpgvlcsnap-2013-02-12-19h58m17s236.jpgvlcsnap-2013-02-12-19h58m33s143.jpgvlcsnap-2013-02-12-19h59m21s138.jpgvlcsnap-2013-02-12-20h01m19s31.jpg

Lire la suite

La ronde des mousquetaires

17 Décembre 2012 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #Balades passées

Lire la suite

Evacuation sanitaire

2 Décembre 2012 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #Balades passées

DSC01301DSC01307DSC01313DSC01320DSC01334DSC01342DSC01344DSC01345 (2)

Lire la suite

Auvergne 2012

5 Novembre 2012 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #Balades passées

Voici les photos de notre super balade auvergnate entre potes :
Les Vidéos :
Le bilan est positif ; aucune casse humaine (à par l'ongle du Prezz) ni mécanique. Cela confirme le très bon niveau de notre groupe, pas du tout pénalisé par les 24 participants.  Tout le monde est rentré entier, sauf notre Prezz, qui a  perdu un ongle dans la bagarre, heureusement que maman Béa a plusieurs casquette, dont celle d'infirmière, le pansement un bisou et voila un Prezz tout neuf.    
Comme d'habitude mention spécial à Daniel & Béa pour toute l’organisation ; un grand merci à Daniel et Béa toujours aussi efficace, et à l'épouse d'un de nos joyeux pilotes.
Bravo à Jimmy pour son pilotage et ses belles chansons (On va s’aimer)... il faut t'inscrire aux courses d'enduro avec Jeff.
Très bonne maîtrise du GPS de Joël, Jeff  et Fifi (quand il ne perd pas le GPS de Tic ou Tac), qui ont pris quelques relais.
Je pense aussi à notre ex-nouveau adhérent de 1991 surnommé « ESQUIVE-MAN »  qui arrive toujours au but par une autre trace. 
Bravo à Franck dit Mendez pour ses soirées bricolage sur sa 125 gas gas ; chaud bouillant après avoir refait la ségmentation, top pilot.
Fifi toujours pas besoin de claxon sur son 300, même en roulant il arrive à faire plus de bruit que n'importe qu'elle moto, demander à JMB.
Christophe, la prochaine fois je prendrai un sac de petits cailloux, promis.
Bravo aussi et merci au reste du groupe, pour tous ces super bons moments, de joie et de bonne humeur.
Vivement la prochaine édition avec notre Papyvon refait à neuf.  
Les participants :
1. Bech Stéphane
2. Blondiaux Jean-François 
3. Boulin Jean-Michel 
4. Delesalle Pierre 
5. Flambry Joel  
6. Fugaldi Pascal 
7. Giroult Laurent
8. Helaine Christophe 
9. Holgard Vincent 
10. Lecoustre Philippe 
11. Le Prezz
12. Marsy Hervé 
13. Mekil Luc 
14. Parrez Didier 
15. Polvent Pierre 
16. Renard Patrice 
17. Rousseau Alexandre 
18. Rudek Francis 
19. Sailly Guillaume 
20. Slovak Jimmy 
21. Valin Franck 
22. Vincent Hubert 
23. Warin J-Christophe 
24. Waterlot Philippe 
25. Daniel   
26. Béatrice   
Lire la suite

Azimoise 2012

3 Juillet 2012 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #Balades passées

Les inscrits :
copain Fred
Boulin Jean-Michel
copain Christophe
Devos Frédéric
Giroult Laurent
Helaine Christophe
Lecoustre Philippe 
Pichon Grégory
Renard Patrice
Verstyn Yvon
Vincent Hubert
Waterlot Philippe 

 

Philippe  : "Encore une belle sortie ce dimanche.....nous avons été "comblé"... Un très joli parcours avec de nombreux sous bois, une bonne adresse pour se restaurer rapidement, une "magnifique" restauratrice et "joueuse"....n'est ce pas Payvon...non non ce n'était pas les mains de Béa !!!!

 Ensuite un bon groupe homogène ( il n'y avait pas Pierre L, trop occupé à ses nouvelles passions ) ,  une belle "figure" de notre papyvon le matin ( on lui a pas dit qu'il pouvait y avoir des arbres couchés dans une forêt....), quelques belles grimpettes dont notre ami "pichon" a pu nous remémorer ce qu'était une  "pichonade"....un beau soleil et une assistance de rêve, qui n'a pas été surmené pour une fois...(on les a même surpris en flagrant délit de sieste près d'une pompe à essence....Daniel, tu pourrais faire plus romantique la prochaine fois) et un guide qui s'est jamais trompé...Bravo.

On attends plus que la photo du postérieur de Papy...
A refaire en hiver..."

 Yvon : "Je confirme l'ensemble des propos tenus ci-dessous par Phiphi et tiens à donner quelques précisions me concernant.
 Tout va bien, mon postérieur n'a pas encore changé de couleur ! et à froid je m'attendais à bien pire, la bête tient encore le coup.
 Le tronc d'arbre couché à travers le chemin et remarquablement planqué par les hautes herbes m'a fait faire, en pleine accélération de 4ème, un saut ADMIRABLE, SPECTACULAIRE (aux dires d'Hubert) et une réception au sol 17 mètres plus loin. Ce score, si tant est que cela en est un, reste à battre...... L'emmerdant c'est que la réception n'a pas été commune, nous nous sommes bien évidemment retrouvés en vrac tous les 2 ! Cela aurait pu être bien pire. Un petit mal à froid au bas du dos mais supportable et il n'y paraîtra plus d'ici quelques jours. La motobylette quant à elle, a fini la balade et souffre d'une petite déformation (un plat léger) de la jante arrière mais qui ne sent pas à la conduite.
J'espère aussi que l'orteil (le gros) de Frédéric n'est pas cassé. Pour lui, la rencontre avec un rocher lui aussi planqué par les hautes herbes, a eu raison de l'homme.
Merci à vous tous pour cette admirable journée passée ensemble dans la bonne humeur, franche camaraderie. Des journées à consommer sans modération ! "
En complément :
J'ai néanmoins passé le tronc bien que je n'aime pas les troncs couchés voire les falli ziquettes branches de traviole qui vous mettent systémaiquement par terre lorsque vous présentez votre roue avant.
J'aime la nature mais avec les troncs à la verticale !!!
Pour cette fois, je suis tombé mais pas couché ;o)>
Lire la suite

L’ Ardéchoise 2012 4éme édition !

19 Mai 2012 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #Balades passées

L’ Ardéchoise 2012 4éme édition !
Nous ne serons que 4 à partir du Nord le 16 mai (à l'aube) prochain pour la 4éme Ardèchoise.
Pascal Bak viendra du sud mais pour le jeudi seulement.
Je fais la route avec Papyvon et Vincent Holgard viens avec son pote Hervé Marsy.
Je vous mets en PJ les bonnes infos.
Comme pour le Perigord qui se déroule en ce moment, il n'y aura pas d'assistance (6 inscrits minimum).
Vous pouvez quand même vous joindre à nous mais dites le vite car j'ai bloqué un seul chalet.

Encore une randonnée, aprés le Perigord,  trop peu fourni (Papyvon, Vincent Holgart, Hervé Marsy et moi + Pascal Bak le jeudi) pour emmener notre assistance de choc, dommage !
C'est donc à 2 voitures que nous décollerons mercredi à l'aube pour 9h00 de route pour .... beaucoup plus d'heure de bonheur enduristique !
 
Mercredi soir : 
échauffement de 2 heures en grimpant le Rocher de Sampzon (inédit) - Repas au chalet (Hervé est cuistot ...).
 
Jeudi : 
1ére journée classique : Tour de Brison le matin et plateau des Gras l'aprés midi - Repas à Rosières. C'est la journée qui tue les bras (et le reste).
 
Vendredi : 
Cap vers Genolhac - repas - dans les Cévennes par le sud des Van (light). Le Steph30 dégainerai sa Gas de trial pour nous emmener au Pic de la Tourette (incontournable). Retour par le nord des Van (hard) ou le Sud suivant l'heure ou le niveau de forme (ou les 2 !). Barbecue au chalet.
 
Samedi : 
Direction la Haute Ardèche par Chassiers, le col de la Croix de Millet et le Mont Aigu (1400 mêtres !). Casse croûte au chalet avant de remonter.
 
Comment çà ... "toro su, toro v'nu" !?!

L'Ardéchoise : jour 0
RDV 6HOO : Papyvon ne plaisante pas en arrivant à 5h45 !
Départ 6h20 de Loffre : Le temps de charger les 3 motos, en effet, on emmene la 200 WR de Pierre Leclercq qui s'est decidé à la dernière minute.
Il travaille sur Paris ce mercredi et prend le train pour Avignon où Pascal Bak, venant d'Aix en Provence, le récupère à 21H30 .... Motivé ?
En tous cas, Pierre a trouvé un surnom pour le week end : le Boulet.
En effet, j'ai du être trés disuasif pour réduire à 2m3 au lieu des 4 prévus le volume de ses bagages à mettre dans le C5 Tourer de Papyvon. Pierre a ainsi du renoncer a son pied, ses 3 bidons, et sin moteur de rechange .... Par contre, il a enlever la bequille de sa moto car elle le gêne quand il recule dans les grimpette foirée .... Ca doit lui arriver souvent .... En tous cas, nous, on a du lui trouver un arbre à l'arrivée au chalet !
La route s'est bien passée, pas de bouchon ni de panne de voiture ..... Par contre, c'est le Jack Pot pour Hervé Marsy et Vincent Holgard qui ont cassé leur voiture à Cambrai et ont perdu 3 heures à en changer et ... on eu les bouchons à Lyon !!!!
Nous, nous sommes arrivé à 15H30 et le temps de faire le plein du frigo, il était 17H00 passée.
La boucle de 2h00 vers Sampzon prévu aujourd'hui est remplacé par une sieste de Papyvon pendant que je bosse un peu mes mails.
Nos infortunés compagnons devant arriver vers 19H30, le timming est un peu chamboulé mais on se rattrapera demain.
Au menu : La Tour de Brison et le plateau des Gras, miam miam, du bon caillou

L'Ardéchoise : jour 1

 



L'Ardéchoise : jour 2

 

 

Pascal Bak
"Merci à tous pour ce bon moment d'enduro!
A tout seigneur tout honneur, à toi Prezz vénéré, guide parfait, même si on n'a pas eu l'occasion de discuter ! Une autre fois, sans faute...
Au Pierre, pas si dormeur que ça et au coup de gaz affectueux!
A DSK-Vincent, qui se promène en pleine nuit dans le plus simple appareil, on avait planqué Nafisatou !
A Nambontin-Hervé et son pilotage chirurgical !
Et enfin à Papyvon ! C'était la première fois que je voyais un retraité de 60 ans, je pensais que ça n'existait que dans le programme du parti socialste... Si demain, une loi oblige chaque salarié à choisir un retraité nominativement pour lui payer sa retraite, je signe pour Papyvon, je serai sûr que mon pognon retenu à la source sera bien employé .
Et j'espère sincérement avoir ta fraicheur à ton (vieil) âge !
Faut pas mollir les ptits gars !
La bise à tous et au plaisir de reroulotter à nouveau avec vous tous...
Pascal Bak (qui promet de se remuer pour vous tracer quelque chose de sympa dans sa terre d'adoption...)"

Yvon Verstyn
"Belle balade avec encore une fois beaucoup d'humour et de franches rigolades.
Un Prezz, à qui il ne manque pas grand chose pour être Ardéchois réellement.
Les chemins dans la tête, il a su nous faire profiter de tous mais vraiment tous les cailloux qui traînent dans les chemins. Mes poignets du fait de la dureté de la fourche de la 200 vont s'en souvenir un bon moment.

Un temps à l'idéal avec un peu de pluie un matin qui rendait les chemins ardéchois en chemins auvergnats...et différents des chemins périgourdins (bravo pour le CR Jo et les photos et vidéo qui vont avec)
Des montées adhérentes et d'autres un peu moins, des descentes dont une mémorable faite tous à pied avec la roue arrière qui voulait absolument être au même niveau que la roue avant, un décor magnifique. Quand je pense qu'avec tout ce qu'il y a comme caillasse dans cette région, je n'en ai même pas ramené un échantillon à la maison !
 
Bref du bonheur en pot de 3 KG cette fois-ci mais j'avoue que les 2 jours et demi ont eu raison de mon magnifique corps d'athlète et qu'il n'en fallait pas plus (et je crois ne pas être le seul dans ces conditions ;o)>
Merci à tous, le groupe de 6 puis de 5 a été parfait, Pascal de St Maximin j'aurais aimé que tu sois un peu plus avec nous mais je crois savoir que tu as fait le samedi la totalité des ventes du mois (;o)>, c'est tout le mal que je te souhaite. Au plaisir de rouler dans ta belle région mais ne tarde pas trop, les années passent vite et ......

et j'oubliais un slogan à garder par tous (il n'y a pas de copyright de la part de Vince) ...Fais toi plaise !!!!"

Le Programme :
Mercredi 16 Mai : Mon TomTom prévoie 8h20 de route pour, de Lille, pour rejoindre Joyeuse.
Comptez 9h00 avec les pipis et les pleins. En arrivant (de jour !), vous découvrirai la particularité
géographique de ce secteur : des terrains de jeu très variés sur un petit périmètre, à savoir : au nordouest
de la D104 menant à Joyeuse : des collines pleines de châtaigner menant au pré-Cevennes de
la région des Vans. Au nord-est, le massif du Tanargues et les vallées de la Haute Ardèche. Au Sud,
les plateaux calcaires entourant les célèbres gorges du Chassezac, de la Beaume et bien sur, de
l'Ardèche.
Si on arrive pas trop tard : une petite boucle en partie inédite vers Saint Alban avec,
notamment, l'ascension du rocher de Sampzon par des sentiers de mules !
Jeudi 17 Mai : La Tour de Brison et le plateau des Gras
Départ 7h00
Arrivée 17h00
Échauffement matinal avec une boucle vers la Tour de Brison (nombreuses photos sur mon blog
http://prezz.skyrock.com/ ). Nouveauté 2011 : un petit sentier le long du Blajoux dont je parle depuis la
1ère édition sans jamais l'avoir pris. Les premiers chemins sont magnifiques et la vue de la Tour (où
nous prendrons le petit déjeuner vers 8h00) donne sur le Tanargue où nous irons mercredi. La
descente vers Largentière nous fera mouiller les maillots (pierrier copieux) puis de nouvelle piste au
pied du château de Montréal nous ramèneront vers Joyeuses par de belles forêts.
A Rosieres, nous grimpons sur le plateau des pour rejoindre Balazuc par des pistes bien cassantes
pour le repas du midi au bord de l'ardèche où les familles pourront nous rejoindre.
Changement de décors l’après midi avec un parcours sinueux à 100% plateau des Gras où la
végétation déjà clairsemé brûle presque tous les ans. Le parcours est lent et ultra pierreux mais la
vue, dégagée en permanence, est magnifique (attention au vertige !). Arrêt à la croix blanche au
dessus de Saint Sernin et retour par les étendus arides derrière Balazuc et Chauzon avec un sentier
incroyablement sauvage dans un canyon au dessus de Lanas. Le parcours nous ramène vers
Joyeuse par le même plateau avec des singles improbables.
Nous finissons la boucle par le fameux gué de la Baume ou j'avais noyé ma moto en 2008. Cette
journée est celle qui « tabasse » le plus il faudra un plongeon dans la piscine et quelques apéros pour
s'en remettre !

Vendredi 18 Mai : En route pour les Cévennes
Départ 7h00
Arrivée 18h00
Toujours à l'écoute de mes chers adhérents, j'ai résolu le problème de la trop grosse 2éme journée
(7h30/20h00 l'an passé !) en la dédoublant !
J'ai trouvé un itinéraire qui passe au sud des Vans et qui nous amène au barrage de Sénechas en 2
heures ! C'est de là que nous étions rentré par la route l'an passé.
Ce nouveau parcours nous emmène vers Casteljau après avoir emprunté un étonnant chemin qui
emprunte une rivière asséchée pendant quelques centaines de mètres. Les chemins traversent
ensuite un plateau calcaire très dépaysant qui emmène au p'tit déj sur le parvis de l'église de Banne.
Ensuite, nous emprunterons des pistes forestières pour rejoindre les chemins habituels de Malbosc et
Bordezac qui nous conduisent au barrage où Stéphane, s'il est dispo (?) nous fera la « totale » avec
une autre boucle en plus de l'habituelle et magnifique Pic de la Tourette et son impressionnant point
de vue où les départements de l’Ardèche, du Gard et de la Lozère se rejoignent.
Stéphane nous proposera un lieu pour le repas du midi, certainement le long du Luech. Le début du
retour se fera par des chemins inédits et très pittoresque entre le barrage et Malbosc avec notamment
un bout du GR Le Cévennol qui suit une crête magnifique.
Le retour se fera par les chemins du matin mais on ne s'ennuiera pas grâce à quelques variantes.
Ceux qui rentrerons fatigués serons sans doute déçu de savoir que cette boucle faisait office de jour
de repos …. en vue du lendemain !

Samedi 19 Mai : Le Tarnargue
Départ 7h00
Arrivée de 13h00
On quitte Joyeuse par le plateau des gras emprunté jeudi mais avec des pistes plus roulantes pour
ménager vos petits organismes. A Uzer, on suit la voie ferrée abandonnée jusqu'à Largentière où on
fera un arrêt essence. On rejoint Chassiers, d’où sont parti toutes mes premières recos, par un
superbe chemin dominant les pierres noires du Val de Ligne. Nous enquillerons ensuite par les bois
de la Davalade vers les pistes menant à la chapelle Sainte Philomène. Arrêt un peu plus loin sur un
promontoire dominant Jaujac et le Col de la Croix de Millet (776 m) ou nous passons pour grimper
vers celui du Merle (1206 m) ou le Tanargue s’offre à nous. Nous longeons le champ du Croc et le
mont Aigu (1316 m) par de grandes pistes caillouteuse avant de redescendre vers Laboule dans une
ambiance « presqu’Alpesques ». Petite route jusqu'à Valousset où nous reprenons une très longue
piste en forêt nous ramenant au col de la Croix de Millet.
On reviens vers Chassiers par les mêmes chemins en pimentant le tracé par quelques spots
techniques gardés en réserve à l’aller sur des chemins de crêtes.
Le dernier carré de pilotes reprendra la voie ferrée – à contresens ! - et lâchera ses dernières calories
sur le plateau des Gras avant de rejoindre la Grenouillère.

Rappel utile :
Le secteur est assez épargné par l'arbitraire mais la région compte beaucoup plus de résidence
secondaire (et leurs proprio intolérant) que la région de Brioude, par exemple. Les chemins et sentiers
sont presque tous ouverts mais peuvent être assez fréquentés (touristes, bûcherons, cueilleurs de
châtaigne ou de champignons, pompiers ...) et le rythme sera cool ! Pas de spéciale en ligne
improvisée !! De toute façon, il faudra ménager ses forces, le terrain est 100% cailloux : rien à voir
avec la grasse auvergne ! Ici, la terre, il faut l'acheter ! L'avantage : on ne lave jamais sa moto (ici non
plus pour moi me diront les mauvaises langues) et le terrain est toujours praticable. Techniquement, il
n'y aura rien d'infaisable mais on ne s'ennuiera pas car les chemins sont très variés, les lignes droites
inconnues et les paysages magnifiques.
Les évidences : une moto silencieuse et en règle (lumière, immatriculation) et ses papiers dans le sac
à dos ou la banane.
Infos région : http://www.ot-beaumedrobie.com !
Lire la suite

Périgord 2012

17 Mai 2012 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #Balades passées

 

Ca y est, jour j pour un week-end formidable.

Je retrouve Philippe sur le parking de Aldi à Arras, et en route pour de 

nouvelles aventures.

 

001 

720 km plus loin et sans ennuis, le gîte où nous retrouvons Pascal et les 2 frères Gauthier et Pierre Henri.008074

Après avoir posé nos valises, Pascal nous explique sur des cartes les parcours que nous allons découvrir, et pour cette première, Phlippe nous a ramené une bouteille de champagne.005

Ensuite nous sommes rejoints par Blaise et Olivier les Nantais ; l'équipe et au complet, que la fête commence.

Samedi:jour 1

J'ouvre les volets, ciel bleu ouf, mais menace d'orages, pas grave cela n'entame pas notre bonne humeur.

013Belle brochette de KTM

015

C'est parti, nous suivons Pascal à la découverte de cette superbe région.

Énormément de chemins, c'est une vraie balade moto verte et pour tous les niveaux, chemins en moyenne technique avec des spots de franchissement plus ou moins hards. Pour celui qui veut tester ses024 capacités, il y a vraiment de quoi faire.067033-copie-1.JPG

Pas de chance pour Olivier, un barbelé lui sectionne la durit de frein arrière, retour au gîte pour réparation.

022

021

Et là, à notre grande surprise il y à Gauthier et Pierre Henri qui ont pris les choses en main, ces deux p'tits gars sont de bonnes recrues pour Azimute, la relève de Daniel est assurée, mais on espère bien garder notre Daniel encore une dizaine d'année ainsi que dame Béa.

Ces deux là ces du grand Mendezzzzzz, ils ont de tout : boulons, visses, roulements, plaquettes, etc.....

Ils avaient même pris un mulet, pour le canibaliser au cas ou.023

Et c'est reparti.

Ravitaillement des pilotes à midi.025

026

Assiette découverte.

Reprise de la balade.027028

Sur un chemin des branchages nous barrent016 le passage, mais j'ai toujours en balade une petite scie avec lame interchangeable et d'une grande efficacité, nos bûcherons à l'oeuvre.

017

018

En arrière-plan vous pouvez admirer, les observateurs comme à la DDE.

En repartant notre ami Blaise ne trouve pas mieux que de tomber dans le contre-bas, il faut dire que c'est un spécialiste des figures libres.020

En chemin nous voyons que le temps se gâte, juste le temps de se mettre à l'abri sous un pont, et là une bâche plastique, fait le bonheur de Blaise qui la transforme en poncho, et nous fait un défilé de mode avec je pense, l'intention de créer sa collection.029

030


031

Petite visite d'un village fortifié.035

039

 


037

Sur le retour crevaison de Pierre Henri, mais pas de problème Gauthier sort de son sac une chambre neuve et des démonte pneu.


043

Vous pouvez aussi remarquer qu'il y a la même équipe de la DDE, en stage d'observation.

Après ces tribulations retour vers le gîte, et une grimpette.


Arrivée au gîte, une bonne douche et on passe sérieusement : à table !

potage de légumes, entrée : verrine mousse de foie gras, plat: un croustillant avec sa jardinière de légumes, dessert maison, plus fromage blanc avec 5 choix de confitures maison, café, et le chariot.

P4100090

073049048

Pour le chariot il y à une tradition, vous posez les deux main à plat sur la table, et en parfaite synchronisation, vous tapez avec une certaine force sur cette table, et en cadence en entonnant un chant guerrier, le chariot ! le chariot ! le chariot ! le chariot ! Oui je sais les paroles ne sont pas variées mais ça marche  et très vite la patronne arrive avec son chariot de crainte qu'on ne lui démonte le magasin.

Sur le chariot il y a, les digestifs maison, marc de raisin, liqueur de cassis ou prunneaux à l'eau de vie.  

Et durant cette soirée Olivier à trouvé un surnon au deux frangains.

Gauthier"brico" et Pirre Henri"rama"

Dimanche:jour 2

J'ouvre les volets, beurckkkkkkkkk, il pleut, je me recouche.

Après un copieux petit déjeuner, nous repartons pour une super journée, sauf pour moi mais je ne le savais pas encore.

au bout de 5 mn de chemin!!!!

Admirez les artistes !

052

Grosse erreur de ma part, je pensais qu'il y avait un trou avec de la boue,  je n'ai pas vue la racine dans la marche, qui à fait que la moto es partie d'un coté, et moi de l'autre, dans l'arbre, dur dur pour les cotes.
Comme vous pouvez le constater sur la vidéo je me relève très vite.
un enduriste: ça na jamais mal
un enduriste: c'est très fier
un enduriste: surmonte sa peur et les obstacles
un enduriste: c'est costaud taillé dans le roc
un enduriste: c'est comme un chevalier sur son fière destrier
un enduriste: c'est aussi parfois très con AIE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Aussitôt nos assistants, Brico et Rama, sortent la trousse à outil pour me remettre la fourche dans l'axe.
055
Pour les deux compagnons restant, la trace est faite
058
059
060
Grosse descente, avec des rochers et des cailloux.
On ne se rend pas du tout compte sur la photo du relief, mais je peux vous dire que la derniere que j'ai descendu comme celle là, c'était à st Marcel d'Ardèche (enduro coupe de France).
Au premier plan Blaise, qui ne sait plus par quel bout le prendre.
Au deuxième plan Philippe, couché mais pas tombé.
Le tort c'est de rester assis.
Et Philippe les 15 derniers mètres a tout lâché, il est passé devant moi, en poussant un grand hooooooooo !!!! A ce moment là j'ai pu lire au passage dans son regard une grosse angoisse, je crois qu'il ne contrôlait plus grand chose et qu'il espérait vivement que cela s'arrête très vite.
A midi ravitaillement des pilotes.065 A droite de Pascal, Bérengére, son épouse, qui nous a rejoint en Harley, pour partager ce moment avec nous.061063Pour la suite pas de pluie, des chemins toujours aussi variés, le genre de balade que notre Prezz pourrait faire en casque jet et chemise à carreaux.067P4090073
Retour au gîte, et comme la veille, douche, bouffe, franche rigolade, et le chariot.
Lundi: j 3
J'ouvre les volets, il fait très beau.

Petit déjeuner dans la bonne humeur, je décide de partir avec mes compagnons, mais au bout de 5 km de chemin, je ressens de violentes douleurs dans les cotes, et je rentre par la route.
Pour le midi je rejoins le groupe, par la route à une dizaine de km.069070071
Après le déjeuner, un rocher surplombant la route, assez impressionnant.
072Nos amis rentrent plus tôt car, Brico et Rama doivent reprendre la route, pour être de retour dans la nuit.
Mardi:8 mai
fin de nos aventures, et retour dans nos foyers.
Un grand merci à Pascal pour nous avoir fait découvrir sa région, riche en chemins, en paysages, en gastronomie, et le chariot !!

 

Lire la suite

Luk to the roots 2012

21 Avril 2012 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #Balades passées

 

Vidéo du 25 mars 2012

Lire la suite
1 2 3 4 > >>