Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog d'AZIMUT ENDURO

La Brayonne les 2 et 3 juillet 2011

12 Juillet 2011 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #Balades passées

Compte rendu rédigé par Papyvon

 

Et bien je rentre de Bretagne (bon diou que c'est un bel endroit) et aucune info sur La Brayonne 2011 !!!!!

IMGP6031

Un accueil légendaire, un pays de Bray magnifique sous le soleil, une équipe homogène et surtout, surtout du presque jamais vu ou alors il y a fort longtemps (faut demander aux anciens bien plus agés que moi) : 4 Husky, rutilante pour not'topain Xavier organisateur et animateur de cette superbe balade (310 TE - 10 Kms), en super état pour le frère de Jacques (125 de 2009) et un peu moins zolies pour Thomas (parce qu'il s'en sert beaucoup) et moi (je n'en connais pas les raisons).

IMGP6034

Un démarrage presque à l'heure le samedi pour une randonnée toujours aussi agréable. Peu d'ennuis le matin à part quelques chutes pour certains (un des Philippe se reconnaîtra) et un terrain de jeu à la hauteur.

IMGP6046

2 grosses cylindrées pour Philippe (BMW 80 RS) et un 660 je ne sais plus quoi pour notre ami Pierre, le bon samaritain qui fermait notre belle équipée.

IMGP6063IMGP6071

Les monstres (je parle des motos) ont assuré pour le samedi.

IMGP6047  

L'après-midi fut autre chose, j'ai découvert qu'une moto injection automatique demandait l'aide systématique d'une batterie en état. Je ne sais pour quelle raison la mienne défaillit, défaillat, défaillut, bref elle a mouru sans raison. Par petits bonds de 500 m je réussis néanmoins à rejoindre le gros du troupeau (nous étions 11 et 12 et parfois moins).

IMGP6050

Nos accompagnateurs de choc furent de choc ; non loin d'Aumale ils partirent tous 2 (quel zoli couple à eux 2) à la recherche d'une batterie qui allait bien (entre temps sur les conseils de Dame Béa, un coup de fil à Moto 62 confirmait bien le mal, je les en remercie).

IMGP6075IMGP6079IMGP6081

Et je repartis de plus belle pour rejoindre la bande de joyeux drilles qui était partie s'amuser un peu plus loin. C'était mon premier abandon par le groupe.
Quelques chutes par ci, par là et quelques côtes froissées pour certains, une souche d'arbres qui eut raison de Philippe (superbe salto avant) et de son pare cylindre bien tordu mais au design prometteur, nous accompagnérent jusqu'au soir.

Le soir, un repas excellent dans une maison excellente avec de la bière excellente et du cidre excellent et une patronne excellente (bisous pour Katia et ma copine Pauline, je fais attention car son père nous surveille ;o).

Une nuit excellente dans ce tout dernier gite vraiment tout neuf tellement neuf que l'eau chaude n'y arrive pas encore ;o)). Cela a beaucoup marqué François qui regrettait presque la maison de Madame Tailleur à Neufchâtel.

C'est la première fois que je dors dans une gare aussi agréable.

 

Dimanche départ à l'heure (8h) sans petit-déjeuner dans l'estomac (mais le repas du soir suffisait encore à certains) nous partîmes vers de nouvelles aventures avec un soleil radieux et un ciel sans aucun nuage. Nous avons roulé tous ou quasiment tous sans veste.


IMGP6087  

Nous aurions pu faire un malheur avec le gang des Husky pour en faire promener 5 d'un coup mais Jacques n'a pas réussi à la remettre en route (problème qualité d'essence) et il nous a rejoint avec une Yam prêtée par un jeune copain.

IMGP6089Pierre m'a convaincu de retirer le morceau de ferraille trouée qui trainait dans mon pot d'échappement. Je peux vous dire que cela transforme la meule mais le bruit aussi. Certains ont cru qu'un 600 ou 800 les suivait parfois ou les doublait pour d'autres.

IMGP6098IMGP6100

Quel bonheur de sentir le vent sur nos bras musclés, de croiser parfois des ronces bien charnues et sévèrement crantées d'épines qui lacéraient nos superbes polos Azimut.
IMGP6117

Sur les 2 journées quelques gués passés notamment relativement facile sous le pont de l'autoroute (les connaisseurs se reconnaitront, même la BM l'a fait, chapeau bas encore Philippe) et nous craignons tous le (THE) gué qui selon les dires de Jacques avaient été creusés par les tracteurs venus chercher de l'eau. Vous savez celui qu'il faut prendre dans le sens du courant pour le remonter le long de l'autre côté. Certains l'ont néanmoins pris, d'autres non (heureusement pas de chutes et de motos nettoyées de l'extérieur et de l'intérieur).
IMGP6133IMGP6135

Ensuite des chemins que nous n'avions jamais pris notamment une superbe montée avec des poutres soit à droite, soit à gauche pour éviter les eaux de ruissellement. Je m'en souviendrai un moment tellement c'était beau !
IMGP6138IMGP6141

Et puis il y a eu ce fameux terrain de moto cross abandonné (retenez ce mot je m'en resservirai)

Des belles montées, des belles descentes, un terrain qui attirait tous et dans tous les sens.

Je me suis fourvoyé au plus loin me disant que je le remonterais de la fin vers le début et ainsi récupérer la bande de zouaves qui m'accompagnait depuis le samedi.

IMGP6143IMGP6147Et bien NON, la seconde montée eut raison de ma chaine (rupture de l'attache rapide) et me voici condamné à redescendre cette montée bien cachée dans le bas du coteau entouré de forêt de ronces d'où je ne voyais rien et donc rien (c'est à dire tous les autres) ne pouvait me voir.

IMGP6159Je décidais donc d'abandonner un moment la brêle (référence à Blangy sur Bresle ;o) pour rejoindre mes copains que j'entendais au loin et leur dire que j'étais arrêté pour un petit moment. En escaladant les montées, en dévalant les descentes avec mes petites jambes musclées, en traversant autant que faire se peut les endroits où il n'y avait pas trop de ronces, je finis par arriver au point de départ pour entendre des bruits de meules qui s'éloignaient de plus en plus. J'étais oublié et abandonné par des personnes que je croyais amies !!!!!

IMGP6162Et là je suis resté perplexe, serais-je à la hauteur pour changer tout seul un maillon (faible) tout au fond de ce terrain de cross où seuls les aigles, les busards, les corbeaux pouvaient me voir........
Je fouillais mon sac à la recherche de mon mobile que je ne trouvais pas (j'avais dû par mégarde le laisser dans la voiture). J'étais vraiment SEUL.

IMGP6174Je repris mes jambes (mais pas à mon cou car il faisait trop chaud et le terrain de jeu ne s'y prêtait pas trop) pour rejoindre ma belle.
Arrivé auprès d'elle je me suis dit que si une bonne âme se rendait compte de mon absence et qu'elle se déciderait à venir à mon encontre, il fallait que je lui donne des signes de présence (et de vie). Je décidais donc de repartir au début du terrain de cross (je vous fais grâce des péripéties qui furent les mêmes) et je me délestais de mon casque, de mon sac à dos, de ma coque et je repartis avec ma banane et mes outils (et non pas avec ma bite et mon couteau qui ne m'auraient servi à rien dans cette histoire).
La brêle m'attendait toujours la chaine pendante (?). J'ouvris ma banane, découvris en son sein un sac plastique avec des attaches rapides, OUF j'étais sauvé enfin presque). Je me suis vite rendu compte que sans mes lunettes de vision, je ne pouvais guère procéder à la réparation et m'aperçus presque aussitôt également que ces dernières étaient dans mon sac à dos intelligemment déposé à l'entrée du terrain de cross.
IMGP6204

Et je repartis de plus belle, un je vas, un je viens de plus.

Je commençais l'opération qui s'avérait pas facile quand j'entendis au loin (et oui mes oreilles sont meilleures que mes yeux) des bruits de motobylettes amies (du moins je l'espérais). Quelle ne fut ma joie de voir une silhouette connue (Thomas) qui était revenu à ma recherche accompagné de François. A nous 2 (et lui il a l'expérience des enduros bien qu'il soit un tout petit peu plus jeune que moi), nous réussîmes à mettre un super maillon non faible et je pus repartir rejoindre le reste de la bande.

IMGP6258

Le reste de la balade se termina bien pour moi (la batterie a tenu le choc), un peu moins bien pour Philippe qui a dû abandonner cardan bloqué sur sa 80 RS.

IMGP6234

Bref une superbe Brayonne et je reste sur regret de n'avoir pas pu saluer ma jeune copine Pauline ;o>)

 

Remarque de la rédaction : il y en a un qui a toujours la même propension à être prêt à dégainer, quelques soient les circonstances...

IMGP6226

 

Yvon

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P


Tu as un sacré coup de plume Yvon,félicitation.Encore un grand merci à tous pour votre acceuil au sein du club.Mes cotes se souviennent de la balade et je pense pour encore un petit moment mais
heureusement pas de sortie en vue donc pas de tentation.bon week end à tous



Répondre
H


Après ce magnifique récit de l'ami papyvon, voici les superbes photos prises par Agathe..merci pour ce beau reportage


https://picasaweb.google.com/lh/sredir?uname=113593555140264855619&target=ALBUM&id=5626947615140848257&authkey=Gv1sRgCLz3iLj1pPz-twE&feat=email


 



Répondre