Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog d'AZIMUT ENDURO

Epreuve 1/8 : enduro de Condé en Brie

5 Avril 2009 , Rédigé par Vincent Publié dans #ENDURO : Saison 2009

 


CONDE EN BRIE 05 Avril 2009

Epreuve 1/8

 

 


Pour cette première épreuve du championnat des Flandres 2009, le Team Condé Moto Verte nous a concocté un bel enduro, bien organisé et il faut le dire, agrémenté d'une météo particulièrement favorable.

Nos numéros se suivent grâce aux inscriptions groupées (merci Jeff Blondiaux !) et le contrôle administratif se déroule sans encombre. Nous avons même le plaisir d'y rencontrer d'anciennes gloires d'Azimut (Olivier Duclos et Jean-Yves Raudrant).

Le règlement a changé : la pression commence à monter. Marc Vandendriessche a oublié son "tapis environnemental", Vincent Senocq et Olivier Cousin ont cousu une étiquette CE sur leur protections pectorale et dorsale (c'est comme ça qu'on dit maintenant !). Christophe Floquet n'est pas avare de conseils tandis que Jaufré Flandrin reste pour l'instant tapi dans l'ombre. Jeff et Le Prezz, quant à eux, échangent et palabrent à propos de leurs montures respectives (300 Gas).

 

Contrôle technique : les festivités commencent

Bonne nouvelle, le CT ne vérifie ni les protections, ni les tapis ! Ca passe tranquille pour tout le monde avec Marc qui affiche 88dB (250 CREX)…


La norme étant de 94dB (+2dB de tolérance), c'est évidemment la seule fois du week-end que Marc sera devant quiconque !

Le Prezz nous fait un sketch dont il a le secret : premier passage à 102 dB devant le premier sonomètre et 102 dB devant le deuxième, non sans avoir bourré le filtre à air de chiffons divers et variés. Les choses se gâtent puisque la moto est refusée…

 

Chacun y va de son conseil (démontage sabot, tampon métallique et ressort dans le pot, faire corps avec la moto, l'éloigner du sonomètre…), bref c'est toute l'équipe Azimut qui entoure son président devant le sonomètre ! 92 dB !

Le commissaire émet des doutes quant au démontage du sabot : "il n'y a sûrement pas que ça !" s'exclame-t-il…

C'est vrai que Le Prezz serre fort sa moto (avec le silencieux bourré !), qu'un azimutien malin a le pied sur le pot, les autres sur tout ce qui vibre et que (véridique !) un autre a placé son blouson entre le sonomètre et le silencieux.

Christophe et Jaufré regardent la scène amusés : le blouson a bousculé le sonomètre qui a failli tomber au moment de la mesure…

Enduro ça commence comme Entraide et entre dur et raide, on n'est pas loin !

Du coup, on ne reconnaît qu'une seule spéciale.

Le soir, balade en Cayenne, petit resto sympa à Château-Thierry avec une patronne particulièrement peu souriante…

Dodo dans le dortoir d'un gîte (à 12+2 euros d'électricité) : Christophe n'en revient toujours pas !

Dimanche matin, après un bon petit déjeuner et douze appels de Pascal Bak (qui a "préféré" se lever à cinq heures et passer les contrôles au petit matin), nous arrivons au parc-coureurs.

On y rencontre notamment notre traceur azimutien Daniel Vallerand qui court en ligue de Champagne-Ardennes et terminera 153ème au scratch. Notre départ est donné à 9h41 sauf pour les ligues 3 (Jaufré et Christophe) qui doivent attendre un peu…

L'enduro est conçu comme un trèfle à trois feuilles avec retour au parc-coureurs où nous étrennons la belle tente offerte par la ligue des Flandres.


La course, enfin ! Du plaisir, des galères, des chronos !

 

Le CH1 (55'-flèches blanches) est assez roulant et sans grosses difficultés.

 


La première spéciale est non chronométrée au premier tour. Elle commence par une descente dans un ruisseau et contient des troncs d'arbres en travers et un passage artificiel de grosses pierres ; seuls Jeff et Pascal le passent, les autres, petits joueurs, prennent le contournement… et perdent par la même occasion une dizaine de secondes.

Sa longueur (8' environ) nous épuise tous. Il suffit de regarder nos temps pour comprendre que l'on a de gros progrès à faire dans ce domaine !

Jean Michem (250 EXCF-vice champion des Flandres 2008) nous devance de 1'06 (Vincent) et 2'43 (Olivier-250WRF).

 

Le CH2 (1h10-flèches jaunes) commence par la spéciale 2 que nous avons repérée la veille. Dans un sous-bois à flan de colline, nous montons et redescendons sur un chemin monotrace avec des freinages parfois chauds en descente sur le dévers. Technique mais pas extrême !

Pascal y casse sa chaîne et sa commande d'embrayage ; la rutilante 300TM rentre plus tôt que prévu à la maison…

Nos chronos ? Entre 2'57 et 3'41. Celui de J.Michem ? 2'42 ! No comment !

Un gué un peu profond remplit nos bottes. Heureusement, Le Prezz et Olivier veillent car l'eau éteint la Gas de Jeff, qui, carbonisé ne sait plus kicker !

 

Les pierriers du CH2...

 

Une trentaine de minutes plus tard, on aborde un pierrier au fond d'un ruisseau.

C'est très joli mais interminable : on y passe une bonne quinzaine de minutes. En première ou deuxième pour les plus forts, on est balloté et nos avant-bras souffrent terriblement. Une fois ce premier ruisseau traversé, on balade quelques kilomètres dans les champs avant de rentrer… dans un deuxième ruisseau !

 

Celui-ci, plus court, vient néanmoins à bout du moral de Jaufré et Christophe qui abandonnent à la fin de leur premier tour, de peur de devoir de nouveau subir ce supplice ! Cela ne les empêchera cependant pas, de retour au parc, d'être satisfaits de leur "performance" !

Le CH3 (50'-flèches rouges) est le théâtre de la superbe spéciale tracée dans un champ en dévers avec des bouts droits de folie (fond de cinq) et des freinages parfois improvisés… Marc (6'46) et Jeff (6'31) s'y tirent une bourre mémorable, enfin pas longtemps car Jeff passe comme un avion… Le Prezz est super content de lui et de sa nouvelle moto (6'38) : comprenne qui pourra !

Olivier, la force tranquille, (6'28) et Jaufré (6'30) ne sont pas bien loin de Christophe (L3), qui aligne un beau chrono (6'00) tout comme Vincent-250CREF (5'47).

A relativiser cependant, David Gibot premier en ligue 1 fait 4'53… en 450 BMW !

Le parcours de liaison se déroule avec quelques difficultés, dont ce bourbier dans lequel Vincent reste bloqué… Il y serait encore sans l'aide d'un spectateur ! Une dernière grimpette ravinée, délicate à gravir sans aide, finit d'achever nos physiques de pacotille.

 

Premier enduro-premiers bilans

 

Pour une mise en jambes, nous avons été gâtés… Bel enduro, bonne organisation, temps superbe !

Si les CH ont parfois paru larges, qu'en aurait-il été s'il s'était mis à pleuvoir la veille ou le jour même ? Jeff -noyé ?- et Le Prezz -usé par la puissance de sa 300 Gas- ont quand même pointé un CH dans la minute !

Au bilan, nous avons quand même tous pointé à zéro, même Christophe et Jaufré, qui nous rejoignent en ligue 2 dès le prochain enduro de Sedan ! Bravo à nous !

Si on ne se félicite pas, qui le fera ?

Les spéciales ont montré ce que nous savions depuis longtemps et les temps parlent d'eux même !

C'est vrai qu'à force de "randonner pépère", on ne sait plus dans quel sens tourner la poignée d'accélérateur ! Le Prezz avoue quand même que la Gas n'aura pris qu'une fois 5400 tours… devant le sonomètre !

Une bonne nouvelle est que notre marge de progression est énorme ! Technique, physique, mécanique…

 


Ligue sur 46

Scratch sur 191

Vincent

12

78

Olivier

26

141

Le Prezz

27

142

Jeff

28

143

Marc

29

144

Pascal

Abandon

Abandon

 

Une autre constatation impose la satisfaction : 46 pilotes de la ligue des Flandres présents ce dimanche (28 l'année dernière) !

Voila un championnat qui (re)commence à vivre.

Gageons qu'il attirera bientôt d'autres pilotes…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article