Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog d'AZIMUT ENDURO

derniéres nouvelles du front ....... de mer... bis ( Touquet )

29 Janvier 2012 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #ENDURO : Saison 2012

 en ce dimanche 22 janvier le terrain est loin d'être prêt,


P1010829-copie-1.jpg

 

 

 

 

P1010836.jpg

 

                  ça tombe bien moi aussi

 

                          séquence nostalgie 

 

 

                                             P1010843-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

                             P1010830-copie-1.jpg

 
                       Y a pas de mal à se faire du bien
 

 

 

 

 

Lire la suite

VL RACE : 1ère édition et 1ère réussite

23 Janvier 2012 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #Balades passées

Un grand bravo à nos 3 guides gépéhisés car ils nous ont enchanté avec une ballade dans l'Oise autour de Compiègne.

Nous étions neuf, dont trois 200WR (1/3 !) et aucune KTM ... les temps changent ....

Contrairement à ce que la vidéo laisse croire, il n'y a qu'une 800 BMW mais Phiphi est aimenté par l'objectif ....

 

Le Prezz, Picardie Approuved

 

DSC00024.JPG    DSC00036-copie-2.JPG
DSC00017.JPG      DSC00018.JPG
DSC00030.JPG    DSC00037.JPG
DSC00034.JPG   DSC00045.JPG
DSC00054.JPG  DSC00043.JPG
DSC00039.JPG   DSC00020-copie-1.JPG
Lire la suite

Souvenir 2011 : Le Cap sur les dunes du Panzer et du Sumo

10 Janvier 2012 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #Balades passées

C'est, blessé dans mon canapé, que j'ai assisté à la victoire sans contestation possible de Steve Ramon. Du bon départ des favoris Potisek, Ramon, Deudon jusqu'à la remontée de Mousse qui se termine par un mano a mano d'anthologie avec le futur vainqueur, j'ai pris du plaisir à regarder, à défaut de pratiquer...

L'année prochaine peut-être !...

Pendant ce temps, les pilotes Azimut profitaient de leur week-end pour faire un aller et retour avec la Cap sur les dunes, créée par Balou et reprise cette année par Luc et Raphaël.

Quelques photos envoyées par Pierre...

2 LA YAM

1 la BM

3 santes samedi matin

 

 

 

  3

6

4 depart dimanche matin

10

5 calin yam BM

6 merci les anges gardiens

 

 

8

14

17

Lire la suite

Nico à l'entrainement (Comines)

8 Janvier 2012 , Rédigé par Azimut Enduro Publié dans #Terrains de Moto-Cross

Une présentation du circuit de moto cross de Comines Belgique par Nico qui y découvrait son 125 YZ.
Un trés bon spot d'entrainement en vu de la saison 2012 ... Le terrain réouvre fin mars.
Je vous en reparle ...
Lire la suite

Azimut au Laos avec Vincent et Jean

2 Janvier 2012 , Rédigé par Vincent Publié dans #Raid

wFlorilegetexte copier

Vendredi 21 Octobre 2011
Départ à la fraîche après une petite nuit. Comme d’habitude avant un départ, en avion de surcroît, je dors mal et je me réveille avant l’heure. J’ai préparé un petit jeu de piste pour Tom avec, à la clé, un cargo motorisé Playmobil. Un dernier bisou à ma petite femme et hop, à moi l’aventure. Je dépose la GTV à côté de la gare et monte dans le train. Il fait bien froid ! Petit échange avec Philippe Cincidda qui part travailler à proximité de Lille. On discute tennis de table et nous évoquons les prochains championnats du monde à Paris. Je transite de Lille Flandres à Lille Europe et me hâte de trouver mon TGV pour Bruxelles… dans lequel je me trouve nez à nez avec Damien Zajdlic. Il va faire la coupe de France des circuits sur une Mitsubishi Lancer Evo achetée en Angleterre. Un peu comme avec Bruno, nous parlons passions et lui aussi m’envie de partir comme ça à l’aventure. C’est vrai que ça a de la gueule mais il faut encore transformer ce voyage en beaux moments…Un dernier texto de Marilyn : "enjoy, enjoy, enjoy !!!"

LAOS-2011 2585 [800x600]A la gare de Bruxelles, j’attends une demi-heure et je monte dans un train sans vraiment être sûr que c’est le bon. Les indications sont belges et d’autres passagers sont comme moi, inquiets de savoir si le train annoncé mais non marqué, va au bon endroit !
Enfin, j’arrive à l’aéroport de Zaventem et mon enregistrement se déroule sans problème. Le vol se déroule sans encombre, assez cool en fait avec deux films en VO (Senna et The beautiful boy) puis Midnight Paris que je n’arrive pas à terminer avant l’atterrissage à Abu Dhabi. Le vol se fait avec un ancien diplomate qui semble bien connaître Bangkok. Petite escale et mail mais je n’ai pas de nouvelles du cross de Tom. Entre Abu Dhabi et Bangkok, je dors deux petites heures et regarde Le magicien d’Oz et Water for Elephant que je ne verrai pas jusqu’au bout.
 LAOS-2011 3055 [800x600]

Samedi 22 Octobre
Arrivée à Bangkok. J’ai bien fait de réserver mon vol pour Udon Thani car tout est plein ! Je dois prendre mon casque en cabine car je dépasse le poids autorisé. Une heure de vol et taxi pour l’Eléphant blanc, un hôtel réservé par Jean et tenu par un ancien militaire français, Patrick, qui a épousé une thaïlandaise. Le taxi s’est fait expliquer longuement la route mais tente de me déposer devant une porte close, sans aucun hôtel à proximité ! Il semble que lire un plan soit difficile… Jean, qui est arrivé le matin, est déjà parti faire du vélo. Une fois douché, je m’écrase sur mon lit et dors quelques heures. Bien peu de sommeil depuis quelques jours !
Jean me réveille. Un mail m’apprend que Tom a gagné le cross de l’école ; je suis super fier ! Cela fait deux semaines que l’on s’entraîne autour de l’étang ; pour une fois, le travail a (bien) payé ! Nous prenons un tuk-tuk pour aller en ville, faire quelques photos et trouver des sous. Nous nous baladons dans une fête foraine puis le long d’un lac. Nous sommes accostés pour faire un massage mais il faut surtout que je trouve des sous. L’argument ne tient pas et la demoiselle me propose de m’emmener sur son scooter au bureau de change, situé à la sortie de la ville… contre 80 bahts. Le bureau est sur le point de fermer mais ça passe ! I’m a lucky boy ! Au moment de régler mes dettes, Lemon (la masseuse) me dit que ce n’est pas la peine ! Avec Jean, nous optons alors pour un massage traditionnel.

w1

Ce dernier s’effectue, allongé sur une couverture posée sur le trottoir, essentiellement par des pressions fortes sur les points d’énergie. Objectivement, c’est très relaxant ! Petite passage à la gare des bus pour vérifier les horaires du voyage de demain. Restaurant (Jean a faim) puis retour à l’hôtel.
 

Dimanche 23 Octobre
Départ le matin d’Udon Thani en tuk-tuk jusqu’à la gare des bus. La route est longue jusqu’à la frontière mais tout va bien. Formalités administratives, visa, bus puis taxi. Le chauffeur de ce dernier est un vrai con. Alors qu’on lui a donné l’adresse sur la route, il nous dépose en plein centre de Vientiane dans un coin paumé ave nos bagages. Il ne veut rien savoir et demande un rajout de 50% du prix pour nous conduire à la bonne adresse. En fait, il est incapable de lire le plan ! Un tuk-tuk nous emmène à la guest-house choisie dans le GdR… et nous fait payer très cher ! Nous n’avons plus un baht et ça ne commence pas très cool… Pour arranger les affaires, je "perds" mon appareil photo à la frontière. La guest-house, Syri 2, est sympa mais bruyante. Nous n’y passerons qu’une nuit. Petit passage chez Jules Classic, le magasin de location des motos. Comme on est dimanche, on ne voit pas nos motos mais on insiste pour avoir de bons pneus… Après un passage à la Tip-Top boutique, j’achète mon billet-retour en bus Vientiane Hong-Kiai (frontière) pour dans deux semaines. Petit restau sympa (mais bruyant !) le long du Mékong puis dodo…
 LAOS-2011 2557 [800x600]

Lundi 24 Octobre
Ce matin, on récupère nos motos. C’est toute une organisation pour répartir les fringues des dix prochains jours et pour se faire un paquetage aussi léger que possible. On fait forcément des impasses sur certaines choses. L’avenir nous dira si nous avons eu raison… Nous nous habillons sérieusement avec toutes les protections mais il fait très chaud. Vraiment ! On a décidé de faire notre tour du Laos dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. D’une part, c’est le conseil que nous a donné Thierry et d’autre part, ça nous permettra de commencer par un peu de route et de finir par de la piste. Comme il y a eu de nombreuses inondations, les pistes auront le temps de sécher et notre périple devrait en être facilité…
Ce matin, on commence par aller à la frontière pour essayer de récupérer mon appareil-photo. On cherche le « pont de la liberté » pendant un bon moment. Nous découvrons les difficultés de la navigation dans ce pays. Les habitants ne connaissent pas les noms des villes en anglais et sont interrogateurs devant la carte de leur pays… Alors qu’on voit le pont, il nous est impossible d’y accéder. On finit par renoncer… Retour à Vientiane. Déjeuner et enfin, le vrai départ. Il s’agit de rejoindre Keun.
C’est une vraie galère…Grâce à un policier en faction sur le bord de la route, nous allons trouver un moyen efficace de nous orienter : le GPS laotien ou Guidage du Policier Sensé. Il suffira d’écrire notre road-book en anglais, le faire traduire en laotien et le présenter tel quel aux personnes sur le bord de la route…


LAOS-2011 2308 [800x600] Ce soir, nous dormons au lac Nam Ham où une centrale hydraulique permet d’alimenter une partie de la région en énergie. On passe une bonne soirée au restaurant où le poisson servi est réellement excellent. Quelques bières plus tard, nous nous laissons aller à dire un bon nombre de bêtises… Le petit bungalow est sympa mais je passe une partie de la nuit à lire le livre de Jean : La rose bleue de Anthony Eglin.

Mardi 25 Octobre
Nous prenons tôt la route pour Vang Vieng. Nous nous arrêtons dans une échoppe où l’un des clients parle quelques mots de français. Il nous prête sa perceuse afin que je bricole ma protection dorsale qui devient dès lors, nettement moins inconfortable. Nous déjeunons à Vang Vieng après avoir pris quelques nouvelles de France. La ville semble animée et nous échangeons nos expériences avec quelques thaïlandais et leur chauffeur qui reviennent du Nord. Cet après-midi, nous prenons la piste pour visiter un coin qui nous semble a priori bien sympa.

LAOS-2011 2401 [800x600]

Quelques centaines de mètres après avoir quitté la ville, nous devons traverser un pont : premier péage. Puis quelques kilomètres plus loin, à une bifurcation, un deuxième péage pour accéder à la grotte… où nous devrons rémunérer notre guide ! Les laotiens ont vite compris que les intermédiaires peuvent gagner de l’argent sans rien faire !!!
La piste est d’abord assez rapide et fréquentée ; nous remontons pour finir un ruisseau asséché qui nous amène à une grotte où nous allons faire un peu de spéléo. Cette jolie grotte, comme beaucoup d’autres, servait de refuges aux populations lors des bombardements américains (de 1964 à 1975). Il faut savoir que 350000 laotiens ont péri dans ces bombardements réguliers, connus sous le doux nom de Barrel Roll, le rouleau compresseur. Une bonne partie du Nord du pays a été détruite, villes et végétation comprise et encore aujourd’hui, plus de 200 laotiens meurent dans l’explosion de résidus de bombes lâchées à cette époque…

LAOS-2011 2386 [800x600]Pour nous remettre de nos émotions, nous allons prendre un peu de repos dans un lieu paradisiaque au doux nom de cocktail à base de curaçao : Le blue Lagon. Le bain est super agréable. Nous en profitons pour redéfinir l’itinéraire de notre périple, en décidant notamment de faire l’impasse sur la plaine des Jarres. Nous allons soulager nos petites 250 XR bien fatiguées. Tant pis on reviendra…
Après avoir tergiversé, nous décidons de prendre la route en fin d’après-midi vers Phon-Koun. Au départ de Vang-Vieng, ville décidément très dynamique mais un poil trop touristique, on assiste au départ, toujours impressionnant d’une montgolfière.

LAOS-2011 2401 [800x600]La route est montagneuse, incroyablement verdoyante et très jolie. Le relief semble un peu posé sur la plaine, comme des gros menhirs. Le soir tombe très vite et le ciel au loin est très menaçant avec des orages lointains mais qui nous paraissent très violents. Nous sommes à la fin de la saison des pluies et la perspective d’arriver trempés à l’hôtel ne nous enchante guère. Pour tout arranger, mon XR se met à ratatouiller peut-être à cause de l’altitude… Au fur et à mesure que nous avançons, c’est pire !

LAOS-2011 2428 [800x600]

Dès que j’allume les phares, je dois rétrograder en troisième pour avancer. Pas de frein arrière, plus d’éclairage, embrayage fatigué… Il fait nuit noire et nous stoppons au premier hôtel sur le bord de la route. Une ancienne cantine où nous dégustons un repas copieux bienvenu. Au mur trônent des figures illustres du communisme… A la télévision, un match de football féminin : Myanmar (Birmanie)-Thaïlande.
 

Mercredi 26 Octobre
La route de montagne est très escarpée. Elle nous amène à Luang-Prabong. Après avoir trouvé une guest-house sympa, nous nous baladons le long du Mékong puis visitons un grand temple dans lequel vivent et étudient de nombreux moines. Bouddha y est représenté sous toutes ses formes mais nous apprécions particulièrement une statue où il figure allongé, la main sur le visage.

LAOS-2011 2508 [800x600]

Le soir nous nous baladons sur le marché puis allons voir le coucher de soleil sur le mont Phusi. Il est temps de manger, Jean a faim ! Dans le marché, nous trouvons une ruelle où de nombreux commerçants vendent leurs produits et font la cuisine. Je commence à m’inquiéter pour mon vol-retour en partance de Bangkok. La ville est partiellement inondée et le deuxième aéroport utilisé pour les vols intérieurs est fermé. De toute façon, il va falloir que je change mon billet car j’avais prévu de passer deux jours dans la capitale thaïlandaise. Vu les circonstances, je prolongerai un peu au Laos et rentrerai le plus tard possible à Udon Thani. Sur Skype, j’arrive à joindre Christel mais pas Marilyn. Heureusement, il y a notre petit téléphone, acheté très cher à Vientiane…
 

Jeudi 27 Octobre
Départ à la fraîche pour une journée pleine de moto.

LAOS-2011 2546 [800x600]

7h00, les petits moteurs s’ébrouent… 7h10, arrêt café-croissant ! Jean ne peut pas démarrer sans avoir un café et quelques calories dans le ventre. C’est comme ça ! Après la traversée d’un magnifique pont, on trouve la bonne route assez vite puis la bonne piste. Elle est très poussiéreuse et nous ne roulons pas très vite.

LAOS-2011 2475 [800x600]

On longe le fleuve Nam Xeng sur un cap Nord-Est. De nombreux arrêts viennent ponctuer la balade ; c’est l’occasion de faire de nombreuses photos, de boire beaucoup (il fait très chaud !) et de rencontrer les autochtones, toujours très étonnés de nous voir là… On redécouvre la forge à l’ancienne, avec feu de bois, soufflet et trempe à l’eau.

LAOS-2011 2601 [800x600]

Un frère et une sœur nous croisent sur la piste. Ils ont loué leurs motos chez Thierry et sont venus avec leurs parents du Kenya… On mange à la sortie de la piste à Viang Khiam. On commence à fatiguer…

LAOS-2011 2579 [800x600]

La route de montagne qui nous amène au Nord longe un fleuve avec de belles falaises. On double et redouble le même scooter plusieurs fois. Un petit chemin nous amène à une grotte que nous ne visitons pas. En revanche, la gardienne et les enfants nous offrent du pamplemousse délicieux.

LAOS-2011 2670 [800x600]

Enfin, Nong Khiaio où nous trouvons un beau cabanon juste à côté d’un joli pont qui enjambe le Nam Ou. De nombreux moustiques nous attendent… Visite du village, soupe et poisson frit (Not too spycy !) puis dodo… 

LAOS-2011 2680 [800x600]

Vendredi 28 Octobre
Ce matin départ pour une excursion intitulée « Les 100 cascades ». Le terrain va être probablement lourd et glissant car il a plu une bonne partie de la nuit. Le petit déjeuner n’est pas terrible ici mais heureusement, il y a des… crêpes ; on ira ailleurs demain ! Le trek commence par une petite heure de bateau le long du Nam Hu vers le sud. C’est très agréable et des images d’ « Apocalypse Now » nous viennent immédiatement à l’esprit ; le Mekong n’est jamais très loin… On arrive à un village traditionnel dans lequel chaque maison a sa propre génératrice ; on y trouve même certaines qui ont leur parabole. Après avoir commencé le long d’un petit ruisseau en tentant vainement de ne pas se mouiller les pieds, nous finissons par glisser et marcher dans l’eau…

LAOS-2011 2781 [800x600]

Les chaussures sont mouillées et le short ne tarde pas à l’être. Petit passage dans une véritable jungle avec des cascades qui s’enchaînent. Le paysage est fantastique et nous attaquons certaines de front. La balade, qui nous semblait un peu chère, vaut vraiment le détour. Douanne, notre guide, marche à un bon rythme… en tongues ! Au sommet, nous prenons une douche glacée et tonique ! Le déjeuner est composé de diverses spécialités laotiennes, servies dans des feuilles de banane. ; il n’est pas volé ! La descente est très glissante et avec mes semelles lisses, je manque de m’en prendre quelques unes. Quelques sangsues donnent à Jean l’occasion de se moquer ; ma chair, bien grasse, serait meilleure que la sienne, musclée et tonique. On en reparlera ! Retour au village où Jean mitraille un artisan qui fabrique des bateaux. Certaines planches de cinq mètres de long sont issues de troncs, descendus du sommet… à mains nues. Si, si ! Le retour en bateau est cool, il permet de faire une mini sieste interrompue par la rencontre impromptue avec un serpent d’eau.  Au retour, nous nous laissons tenter par un petit massage traditionnel ; il faut dire qu’une fois la nuit arrivée, il n’y a pas grand-chose à faire ! Jean hérite d’un jeune garçon (13 ans), moi de sa grande sœur (17 ans) ; non, mais ! C’est dynamique et vraiment bénéfique après une journée de marche et quelques centaines de kilomètres en moto. ! Restaurant indien, internet et dodo.
  LAOS-2011 2797 [800x600]

Samedi 29 Octobre toujours à Nong Khiaio
Ce matin, il n’y a pas d’eau courante dans le bungalow. Hier, il n’y avait pas de connexion Internet. On oublierait presque que l’on est dans un pays en plein développement, soumis à de très fortes intempéries. Jean est allé voir ce qui se passait et a mangé une crêpe ! Ce matin, la balade que nous avons prévue devrait nous emmener voir deux villages après une petite descente du Nam-Hu vers le Nord. Notre retour est prévu en marchant. J’avoue que je ne suis pas très chaud mais l’idée des cascades était plutôt mienne et il faut satisfaire les désirs sportifs et picturaux ( !) de Jean. On prend le breakfast au restaurant de Douanne, notre guide d’hier, qui nous a "arrangé le coup" avec un de ses copains. Le bateau est là encore bien cher mais on passe des moments sympas, notamment avec les enfants qui font un concours d’habileté à l’arbalète sur une bouteille que j’ai déposée en guise de cible. Les deux villages, Sôpvan et Sôphong, sont traditionnels avec du bois et des pierres, sans oublier les inévitables paraboles.

LAOS-2011 3010 [800x600]Le retour "on foot" est fatiguant car il fait très chaud. Nous nous demandons comment organiser la suite de notre passage ici… Petit restaurant puis sieste. Une fois le soleil un peu tombé, nous prenons la piste pour rejoindre les deux villages…

LAOS-2011 3019 [800x600]

Nous irons même beaucoup plus loin et accumulerons les clichés. Jean tente une traversée de gué puis renonce prudemment, de peur de noyer la moto. C’est un bon coup de moto ! Par curiosité, Jean m’emmène au départ d’un treck qu’il a repéré à l’agence. On ne trouve pas le départ mais une piste géniale !

LAOS-2011 3025 [800x600]

Les paysages sont vraiment très beaux la piste sympa ; nous devons renoncer d’aller trop loin car la nuit tombe. Nous y reviendrons demain ! Après la douche nous avons mérité de boire un vrai coup : une bonne bière et un jus d’orange. Dîner et dodo !
 LAOS-2011 3028 [800x600]

 

Dimanche 30 : Luang-Prabong
Cette nuit, il a plu sans discontinuer. Les vêtements qui séchaient dehors sont étonnamment trempés ! Au milieu de la nuit, j’en informe Jean qui replonge dans un profond sommeil… Petit déjeuner crêpes tandis qu’une puce me bouffe le bras, ce qui évidemment amuse beaucoup Jean… Rira bien qui rira le dernier ! Sur la route, Jean s’arrête alors que le paysage mérite à peine un regard. Bizarre !

LAOS-2011 3032 [800x600]

Des sangsues qui ont élu domicile dans ses bottes, lui bouffent les jambes depuis le départ. Il a dû les récupérer au passage du gué hier… On rejoint au plus vite un village où une infirmière experte, soigne mon ami, sous les regards amusés des villageois. De mon côté, j’accumule les clichés l’air goguenard. Avant cet épisode, on a tenté d’ouvrir un chemin qui n’apparaît pas sur la carte.

LAOS-2011 3055 [800x600]

Comme il fait très chaud et que l’on a rencontré deux glissements de terrain, il nous a semblé raisonnable de faire demi-tour malgré les singles super sympas. Les franchissements ont pas mal entamé notre physique. Par ailleurs, personne ne comprend réellement ce que nous voulons faire et il n’est pas certain que nous trouverons un pont ou un bac pour traverser la rivière et nous retrouver sur la bonne rive afin de nous épargner une bonne dose de route…

LAOS-2011 3098 [800x600]

Peut-être avec un peu plus de temps, des motos moins chargées… Une autre fois, peut-être ! Le déjeuner à une petite auberge sur le bord de la route nous requinque un peu. Les adolescentes présentes se font payer un verre contre quelques clichés. On rigole bien avec la maman qui nous fait une soupe de nouilles très très épicée ! A Luang-Prabong, on est très content de récupérer notre chambre et nos vêtements propres !

LAOS-2011 3096 [800x600]

Ce soir, petit tour en ville. Au moment fatidique du coucher de soleil, je perds Jean qui s’est sauvé pour faire chauffer le Nikon. Il est 18h30, nous nous retrouverons peut-être en ville. J’en profite pour imprimer ma confirmation de vol Udon-Thani Bangkok que je vais essayer de changer demain. Bangkok est sous les eaux et je n’ai pas envie de dormir à l’aéroport. Je passerai du temps en Thaïlande une autre fois.
LAOS-2011 3099 [800x600]
Lundi 31 octobre Luang Prabong
Ce matin, on s’est réveillé très tôt ! Il faut dire que Jean ne veut pas louper le défilé des moines. Il est 5h15 quand nous déambulons dans la ville à la recherche des moines et des personnes censées faire l’offrande. Le défilé ne commencera que vers 6h00. En attendant, on discute avec des étudiantes qui comme nous ont trop écouté les gens (Jean !)…

LAOS-2011 3459 [800x600]

Juste après le breakfast, je vais essayer de régler mon problème de vol mais pas moyen ! Je joins un numéro international par Skype qui me demande du crédit que je donne avec ma Mastercard qui demande confirmation au Cremut qui fera le virement quand j’aurai le code présent sur la matrice… qui est à Valenciennes. Marilyn me règle de France le problème de façon très efficace…
On va chez le coiffeur puis partons vers les waterfalls. Génial ! On se balade pendant une heure trente en ne croisant qu’un autochtone ; les cascades sont tellement belles qu’elles me semblent tout d’abord "fabriquées artificiellement". On se prend un petit bain avant de déjeuner. Une bière avec quelques autochtones plus loin, on lave les motos avant de rentrer à la guest house. Apéro au "restaurant qui parle français" puis restaurant thaïlandais. Quelle vie ! 

 

Mardi 01 Novembre Sainyabouri
Ce matin, le lever a lieu à 5h45 pour aller (de nouveau) voir l’offrande faite aux moines. Nous nous sommes placés devant un autre temple, un peu éloigné du centre-ville. Le défilé est vraiment impressionnant ; les moines ont des âges variés et ils sont très nombreux. Aujourd’hui, ils reçoivent de la nourriture mais aussi de l’argent et une tenue neuve. Il s’en suit un petit-déjeuner copieux qui précède notre départ.

LAOS-2011 3563 [800x600]

La route qui longe le Mékong nous amène doucement aux cascades "Kwansi Falls". O s’y arrête un peu par hasard et c’est en fait un "parc d’attraction" où se rendent les laotiens. Comme il est tôt, nous avons l’enclos dans lequel les ours sont enfermés pour nous seuls. Cela nous permet d’assister à de belles scènes, même si la vision de ces belles bêtes privées de liberté nous rend mal à l’aise. Un ours nous le fait bien sentir, qui nous illustre le dicton « tourner comme un ours en cage ». On essaie de rejoindre le sommet de la cascade, histoire de prouver à Jean que je peux, moi aussi, marcher en claquettes ; après les avoir enfouies plusieurs fois dans la boue, tandis que nous ne trouvons pas le passage, nous choisissons de rebrousser chemin. Le problème est toujours un peu le même, peu d’indications, des alternatives multiples, la chaleur… Et puis, il fait faim !

LAOS-2011 3587 [800x600]

La route par la piste est super. On s’arrête faire un petit cours dans une école pleine d’enfants mais sans instituteur ! Nous traversons de nombreux gués puis il nous faut prendre le bac pour basculer sur l’autre rive du Mékong. On termine par une trentaine de bornes sur la route de nuit et nous arrivons enfin à Sainyabouri dans une guest-house communiste. Repas rapide, internet dans la petite boutique d’un jeune professeur d’informatique et dodo. La journée a été vraiment longue…
 LAOS-2011 3608 [800x600]

 

Mercredi 2 Novembre Nuit à Paklay
Ce matin, nous nous sommes levés assez tôt et il est 7h20 quand nous prenons la route ; nous mangeons la poussière des camions sur une piste rapide et très fréquentée. C’est avec une certaine satisfaction que nous obliquons vers la vraie piste, à Nam Pouy.

LAOS-2011 3645 [800x600]

Nous devons traverser de nombreux gués et il y a parfois des péages. Parfois, il faut traverser la rivière en marchant pour être certains que le niveau n’est pas trop élevé. On se perd un peu et flirtons avec la frontière thaïlandaise ; des militaires armés en scooter nous remettent sur le droit chemin. Sur la piste avec leurs roues de 12 pouces, ils savent mettre du gaz et veulent un peu nous en mettre plein la vue. On reste derrière avec une réelle peur qu’ils s’en prennent une sévère…

LAOS-2011 3652 [800x600]

On en est quitte pour un contrôle douanier farfelu ou seuls les papiers de Jean sont épluchés… On passe dans un parc naturel avec des paysages somptueux. La forêt (équatoriale !) est dense et la piste géniale. A de nombreux endroits, un quad ne passerait pas…

LAOS-2011 3664 [800x600]

On se fait une bonne centaine de kilomètres sans voir âme qui vive. Je me fais piéger par une liane qui refuse de céder à mon passage puis c’est Jean qui se couche le long d’un tronc. La fatigue commence à se faire sentir et nous n’avons aucune idée du nombre de kilomètres qu’il reste à effectuer. Dans la montagne, alors que je suis vraiment cuit, je m’en prends une copieuse dans une descente avec des gros pavetons ; ma moto avec un pneu avant lisse et des pompes à vélo en guise de suspensions, ne freine plus depuis longtemps (elle ralentit juste un peu !) mais j’ai de la chance car je ne casse rien et je ne me fais pas (trop) mal. Je ressentirai quand même la douleur dans la main pendant le mois qui suivra cette chute…

LAOS-2011 3665 [800x600]

LAOS-2011 3673 [800x600]

Ce soir, bière(s), massage, restau bien sympa et dodo !


Jeudi 3 Novembre
Cette nuit, on a dormi comme des loirs !
Les incompréhensions de langage donnent parfois lieu à des trucs étranges. Au breakfast, on commence par se gaver de yaourts, bananes, cafés froids en boîte, et la serveuse nous amène un plat copieux avec omelette, concombres et tomates… Nous prenons la route afin de trouver le bac pour passer le Mékong ; le pilote tente de nous arnaquer sur le prix des billets.

LAOS-2011 3675 [800x600]

La route que nous imaginions piste est goudronnée mais superbe avec un peu de brouillard sur le masque. On a maintenant quitté la forêt équatoriale et ici, les zones de déforestation sont fréquentes…

LAOS-2011 3690 [800x600]Nous attaquons maintenant la piste qui nous ramène doucement vers Vientiane. Le long du Mékong, le paysage est intéressant, évidemment verdoyant et les zones habitées sont de plus en plus présentes.

LAOS-2011 3695 [800x600]

Ma moto a des ratés et perd son repose-pied gauche. Comme j’ai chuté côté droit, ça n’a rien à voir ; quoiqu’il en soit, ça devient pénible…

LAOS-2011 3719 [800x600]

Très vite, la petite XR refuse de continuer ; heureusement, nous sommes devant une petite échoppe et nous en profitons pour déjeuner et joindre Thierry, le patron de Jules Classic. Comme nous ne sommes qu’ "à 40 kilomètres" de la capitale, nous décidons d’attacher les deux motos avec une sangle prélevée sur mon sac, non sans avoir refusé une offre d’un autochtone qui veut nous vendre la sienne pour un prix exorbitant…

LAOS-2011 3775 [800x600]

Nous arrivons au magasin dans l’après-midi et profitons de la guest-house pour nous reposer. Petit passage à Tip-Top shop afin d’organiser la fin de notre séjour. Le soir, poisson grillé en terrasse, café avec une femme d’affaire thaïlandaise interpelée par l’accent bizarre de Jean puis dodo. Dans la chambre, on répare nos bobos aux pieds, aux jambes, à la main…
 LAOS-2011 3899 [800x600]

Vendredi 4 Novembre Guest-house Vientiane
Ce matin, nous avons récupéré des motos lavées, réglées avec un repose-pied changé. Merci Jules Classic. Nous faisons une petite boucle autour de Vientiane avec pour but d’aller visiter des cascades. En fait, nous trouvons un petit barrage avec un lac pittoresque mais sans plus.
L’occasion de boire un verre dans la maison d’une famille traditionnelle. Tandis que le grand-père et la grand-mère font la sieste avec le petit garçon, la fille nous sert à boire, passe le balai, prépare le repas… L’homme, quant à lui, déguste une bière dans un fauteuil… Véridique ! On déjeune dans un bar-restaurant où des lycéens boivent des bières, plus que de raison. Il fait très chaud ! Sur le retour, on se trouve un petit chemin de folie qui nous entraîne loin dans la campagne. On ne sait plus très bien où l’on est mais c’est du pur enduro ; pour notre dernière journée de moto, on n’a pas envie de se priver… Au moment de rendre les motos, le magasin est fermé ; Jean se souvient que Thierry devait se rendre à un mariage.
Le soir est bien cool. On se fait un bon restaurant puis une ballade en ville. On philosophe ensuite sur le bord du Mékong avant d’aller se boire un dernier verre.

wFlorilege_portraits3.jpg
Samedi 5 Novembre
Les motos que nous avions précautionneusement garées dans l’entrée de la guest-house, sont rendues ; comme j’avais laissé les clés sur la moto, le gardien les a mises derrière son comptoir puis est allé se coucher. Le matin, petit instant de panique avant que tout rentre sans l’ordre. Petit tour au marché couvert, histoire de ramener quelques souvenirs. Ici, c’est le royaume de la contrefaçon avec notamment des Iphone dans de multiples échoppes ; alors que l’Iphone 4S vient juste de sortir, il existe déjà ici, des Iphone 5, des 5S…

wFlorilege portraits2Ce soir, nous ne traînons pas ; le repas est pris tôt. Nous avons demandé de changer de chambre car les anglaises d’à côté étaient vraiment pénibles et les cloisons bien fines ; nous dormons une vraie bonne nuit.
Voilà, c’est fini… Demain est un autre jour ! Je rentre en France via Udon-Thani et Bangkok tandis que Jean prolonge d’une semaine en embarquant pour le Cambodge. Bien évidemment, de nombreux sentiments s’entremêlent, comme ceux d’avoir eu la chance de vivre des congés différents voire même un petit peu... extraordinaires.

 

Merci à Jean pour les nombreuses photos qui m'ont permis d'illustrer cet article. Je vous invite à visiter son site de photos de voyages réellement somptueux !

Vincent

Lire la suite